Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 11:15
"ONE MAN GIVRÉ"

Le comédien Philippe Lelièvre donne au Théâtre des Béliers son dernier spectacle, Toujours Givré. Un one man show mené tambour battant avec un peu d’autodérision et beaucoup de talent.


Très à l’aise dans l’improvisation comme il a pu le montrer sur la chaîne Comédie, prof de théâtre à la Star'Ac ou dans ses spectacles, Philippe Lelièvre exprime avec Toujours Givré ses talents dans l’écriture et l’incarnation de personnages déjantés.

philippe-leli--vre.jpg
Le spectacle commence dans l’effervescence du filage d’un vaudeville médiocre et sans le sou. Paul-Félix, auteur et metteur en scène homosexuel, adepte des métaphores musicales, tente désespérément de faire répéter le texte de sa pièce à ses six comédiens. Il y a tout d’abord Philippe, le premier rôle masculin, sorte de double désabusé de Philippe Lelièvre. Viennent ensuite Jean-Christophe, dit « tête d’ampoule », fan de taxidermie et de physique nucléaire, puis David, comédien made in Actor’s Studio. Florent, toujours saoul depuis le décès plus qu’étrange de sa femme et Isabelle « le plus beau cul de Paris » complètent la distribution. Sans oublier bien sûr l’inénarrable Guilhaine, la fille théorique de Macha Béranger et du Capitaine Crochet.

Aziz, le machiniste serviable ou encore TGV – prononcez Tézévé – interviennent aussi dans un spectacle mené à plus de trois cents kilomètres heures sans arrêts en gare, ou presque. Le texte est très drôle et bourré de répliques imparables comme « la création théâtrale, c’est comme escalader l’Everest avec une paire de Repetto »… Le comique de Philippe Lelièvre exploite à fond des situations absurdes en essayant toujours de s’arrêter avant de devenir pesant. La construction du spectacle à la façon d’un film avec ses raccords et ses transitions « cut » donne à l’ensemble un rythme d’enfer.

Le jeu de Philippe Lelièvre est proprement virtuose car il enchaîne les rôles en une fraction de seconde sans laisser de répit au spectateur, notamment dans les dix premières minutes du spectacle. La schizophrénie ou la crise cardiaque guette le comédien à chaque coin de réplique et laisse le spectateur s’interroger : Philippe Lelièvre est-il fou ? Non, tout simplement givré.

Morgan LE MOULLAC
www.ruedutheatre.info

Philippe Lelièvre, Toujours Givré
Ecrit et interprété par Philippe Lelièvre
Mise en scène de Arnaud Lemort.

Du 6 au 28 juillet au Théâtre des Béliers à 20h40
53, rue du Portail Magnanen, Avignon.
Réservation au 0490822107.

Partager cet article

Repost 0
Published by Morgan LE MOULLAC - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Stephen Bunard 27/07/2007 19:46

Pour ma part, je ne conteste pas les compétences techniques du comédien, mais il ne m'a pas fallu plus de 2 minutes pour m'emmerder ferme et 18 autres pour prendre la décision de ne pas gâcher une heure de plus à l'entendre vociférer de manière brouillonne sur un scénario aussi ténu que le fil dans lequel il s'entortille. Lelièvre est peut-être givré, mais son humour ne mérite pas d'être cryogénisé pour les générations futures d'humoristes.

Chronique Fraîche