Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 10:24
« CE FUT UN TRÈS BON FESTIVAL ! »

Avignon, Festival et compagnies faisait vendredi son bilan de l’édition 2007 du festival. Une année d’apaisement et de reconstruction pour un festival qui s’achève sur les perspectives des prochains états généraux du Off (novembre).


C’est au final 930 spectacles qui furent cette année présents au Off. 930 spectacles, joués par 756 compagnies, venues de tous horizons. Des régions françaises, bien sur, DOM TOM compris, mais aussi de plus loin. Compagnies britanniques, taïwanaises, roumaines, sénégalaises, birmanes, chinoises… Au total, 21 pays étrangers sont venus participer au grand rendez-vous avignonnais du spectacle vivant.

Avec une fréquentation moyenne supérieure à 30 spectateurs par représentation, les estimations d’entrées faites par le bureau d’AF&C sont (au 26 juillet) de 700.000 et la vente de cartes d’abonnement a progressé de 2.000 en deux ans. Ce qui conduit le bureau d’AF&C à un bilan plutôt positif de ce festival 2007. «  Ce fut un très bon festival » souligne André Benedetto qui estime par ailleurs qu’un esprit nouveau soufflerait sur le Off. « La manifestation d’ouverture du festival a été diffusée de manière internationale, elle a attirée des télés du monde entier et elle montre qu’un esprit collectif est en train de naître ».

Côté finances, Danielle Vantagiolli (Trésorière de l’association AF&C) se veut rassurante, mais prudente : « Grosso modo, tout va bien ! ». Les 120.000 exemplaires de l’unique programme du Off ont coûté 245.000 € et en ont ramené 200.000 (publicité essentiellement). Un solde négatif de 45.000 euros donc, financé par l’association, qui explique notamment la clause d’exclusivité imposée par AF&C aux compagnies. Pour Greg Germain d’AF&C, « les compagnies paient le programme 30% moins cher que son coût réel, c’est ce qui explique le maintien de la clause d’exclusivité ». Au titre des autres dépenses importantes, les fonds d’action (32.000 €) et les salaires versés aux personnels de l’association durant le festival. Car D. Vantagiolli précise que si les membres du bureau sont tous bénévoles, le reste du personnel qui intervient ponctuellement sur le festival est toujours rémunéré. Enfin, les frais d’avocats imposés par les attaques judiciaires dont AF&C a fait dernièrement l’objet par un vestige de l’ancienne association ont également un coût… « Cet argent là, c’est l’argent des compagnies, et sans cela, il aurait pu aller au fond de soutien » regrette amèrement Mme Vantagiolli.

Enfin, dans le domaine des subventions, 5.000 € sont alloués par la ville, qui prête par ailleurs le hall de la mairie pour que les compagnies puissent y déposer leurs tracts, 10.000 de la SACD et 8.000 € de la SACEM. La communauté d’agglomération met gratuitement à disposition les locaux du conservatoire et le Conseil Général, la maison des pays de Vaucluse. On s’étonne donc de l’absence de financement régional. Greg Germain souligne que diverses régions s’investissent de plus en plus dans le Off, à l’instar de l’Ile de France, mais que la région PACA ne s’est toujours pas mise au diapason du Off.

En ce qui concerne le public, la fréquentation reste stable. Avec une population festivalière qui commence à se diversifier. Plus de jeunes, toujours autant de femmes. Mais aussi une meilleure représentation ethnique de la population française. Une démocratisation donc, qui ne peut que servir la culture. Et le festival.

Quant à une rumeur qui court (vite) dans les rues de la ville et selon laquelle 200 (voire même 280 !!) compagnies auraient quitté prématurément le festival, le Bureau d’AF&C sourit en chœur : ce ne sont que des rumeurs…

Karine PROST
www.ruedutheatre.info

Quelques chiffres complémentaires :

Cette année ont été distribués :

- 120 000 programmes
- 100 000 plans
- 200 000 cartes postales
- 8 000 affiches (affiches Officielles du Off)

Accréditations professionnelles (au 23 juillet) :

- 2347 accréditations professionnelles
- 370 accréditations refusées

Dont :

- 1027 programmateurs
- 704 prescripteurs
- 191 institutionnels
- 425 journalistes

Partager cet article

Repost 0
Published by Karine PROST - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche