Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 09:48
SERMONS LABORIEUX

Michel Boy interprète les Sermons Joyeux de Jean-Pierre Siméon, un texte écrit après les manifestations d’intermittents de l’été 2003. Une mise en scène laborieuse, pour un spectacle prétentieux et ennuyeux.


On attendait beaucoup des Sermons Joyeux mis en scène par Christine Berg, et interprétés par Michel Boy. Un texte de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des poètes, voilà qui laissait supposer de la poésie, du rire, une véritable fête du langage.

sermons-joyeux.jpg
L’acteur entre, seul à une table de banquet désertée, au milieu des restes d’un festin manifestement bien arrosé. Commence alors un soliloque ininterrompu, débité à vitesse TGV. Six harangues, balancées à la face du public, dans une mécanique sans surprises et parfaitement huilée... tellement huilée que l’on s’ennuie rapidement. L’élocution rapide et monotone de l’acteur, dont on sent pourtant le potentiel d’énergie et de puissance, ne met pas en valeur un texte qui tourne en rond, verbeux et prétentieux, une langue où périphrases et paraphrases sont reines. Très rapidement, le spectateur perd le fil de ces harangues, qui n’ont de plus aucun lien logique entre elles.

"Nous avons voulu revenir à l’essence-même du théâtre, c’est-à-dire un homme, face à un texte"
, explique Michel Boy. "Aujourd’hui, on essaie d’amener au théâtre beaucoup de choses qui n’en relèvent pas". Remettre le texte au centre de la représentation, une belle ambition, mais qui a manifestement manqué son objectif. La scénographie, chargée, perturbe l’attention mais reste sous-exploitée par une mise en scène assez statique. "Nous aimerions qu’un maximum de gens puisse entendre ce texte, qui est assez engagé" affirme Michel Boy. Derrière cette belle volonté d’ouverture se cache un spectacle tout sauf populaire, qui joue l’ouverture pour mieux se refermer dans son carcan intello-bobo.

Le Festival Off prouve chaque année qu’il existe mille et une façons de faire vivre un texte, qu’il soit poétique, théâtral ou romanesque, mais parmi eux, ces Sermons Joyeux laissent de marbre.

Michèle COLOMBEL
www.ruedutheatre.info

Texte: Jean-Pierre Siméon
Mise en scène: Christine Breg
interprétation: Michel Boy
Lumière: Pablo Roy
Musique: Nicolas Peigney

Une création Compagnie théâtre 7. (Contact : 06 18 84 66 75)

Ce spectacle a été joué du au 28 juillet au théâtre du Ring (Avignon) tous les jours à 11h.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle COLOMBEL - dans Festival Off 2007
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche