Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 09:34
ROBOTIQUE, RHÉTORIQUE ET CHORÉGRAPHIE

Matteo Moles s’intéresse à la robotique. Il présente cela à travers une conférence et une performance chorégraphique, accompagné d’un chien télécommandé. Sans originalité.


Sujet passionnant s’il en est, l’avènement des robots dans notre vie quotidienne ! Voilà qui suscite bien des interrogations, des espérances, des inquiétudes. Celles évoquées depuis belle lurette par les auteurs de science-fiction, mises en images dans films et BD. Celles qu’évoque l’auteur en un style de conférencier classique, en compagnie d’un partenaire qui a des apparences canines mais n’est que le produit des recherches menées par l’homme pour imiter au plus près les êtres vivants.

Switch-one.jpg
En parallèle défilent les images d’une vidéo. Elles assènent des fragments urbains et surtout des gens voyageant dans les transports en commun. Environnement et personnes témoignent à la fois de la profusion des messages visuels et de l’asthénie, de l’emmurement en soi-même de citoyens au comportement quasi mécanique, automatique.

Par moments, Matteo Moles retrouve sa fonction de danseur. En solo ou en duo avec son cabot électronique, il développe une gestuelle dont on se dit rapidement qu’elle est si complexe qu’un robot jamais n’y parviendra avec cette souplesse, cette fluidité, cette variété de mouvements et surtout de sentiments dont ils sont porteurs.

Gadget

Quoi qu’il en soit, ces trois éléments ne parviennent pas à constituer une véritable homogénéité. Ils ont l’air plaqués les uns à côté des autres sans parvenir à l’unité. La conférence donne de précieux renseignements sans devenir spectacle. La vidéo reste une création en soi telles qu’on en voit dans les galeries et musées branchés sans apport esthétique vraiment spécifique. La chorégraphie s’apparente à une de ces innombrables performances qui émaillent désormais nombre de manifestations d’art contemporain.

Par comparaison avec « Gadget study », réalisation précédente de Moles qui prenait le contrepied des contes de fées et de la danse en tutu avec un humour décapant, et qui confrontait les lieux communs de l’imaginaire collectif à la réalité cruelle de la vie, ce travail-ci laisse le spectateur sur sa faim.

Michel VOITURIER
www.rueduthéatre.info

Présenté aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy le 21 août 2007

Texte, concept et chorégraphie : Matteo Moles et  Daniela Ginevro 
Interprétation : Matteo Moles
Images vidéo : Federico Baronello 
Musiques : Scanner, Matthews, Sutekh, Haendel, Misora 
Mixage, vidéo et son : Matteo Moles 
Lumières : Raphaël Michiels

Production : Cie Matteo Moles/Centre culturel de Braine-l’Alleud/Scenario Pub.bli.co Performing Arts

Durée : 55’
Public : 13-16 ans


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche