Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 13:07
SUR LE FIL DE L’IMAGINAIRE

Les enfants aiment s’inventer des histoires, les incarner. Les enfants n’aiment pas que les adultes viennent les empêcher de vivre ces rêves. Mais comment réagir lorsqu’un adulte qui n’en est pas vraiment un débarque dans le rêve ?

Dominique, une fille, s’est construit un château en agençant de vieilles échelles, des escabeaux, des planches dans une pièce débarras de sa maison. Elle aspire à ce que ses parents lui offrent un costume de chevalier pour parader lors de l’anniversaire d’un copain. En attendant, elle s’entraîne à guetter l’ennemi, à ramper entre les meurtrières, à sillonner le chemin de ronde, à mitrailler tout ce qui bouge et ressemble à un ennemi. Un jour qu’elle vient d’essuyer un ultime refus parental et qu’elle exècre ses géniteurs, elle tombe sur une sorte de clochard venu chercher refuge. Il se prétend mage perdu loin des siens et privé de l’exercice de ses pouvoirs.

Bon-d--barras----Ph.-Jolet.jpg
L’histoire est celle de l’apprivoisement de deux êtres que tout sépare. Qui chercheront à se mieux connaître après avoir été effrayés l’un par l’autre. Qui dévoileront peu à peu leurs secrets. Qui trouveront des accointances et échangeront des points de vue, des idées. Méfiance et rejet feront petit à petit place à estime et amitié.

Philippe Léonard a retrouvé là un rôle où il se sent à l’aise. Il donne à son personnage une densité humaine pleine de failles, de doutes et d’attendrissement. Lise Dineur insuffle une autorité et une brusquerie plutôt forte à son garçon manqué de gamine. Le duo fonctionne comme il se doit au théâtre à travers une succession de tensions et de relâchements.

L’enfant apprend à faire l’expérience d’être soi, de séparer le rêve de la contrainte du concret.
Elle perçoit combien un enfant a besoin de ses parents et à quel point on manque aux siens lorsqu’on est séparé. Elle accepte ensuite cet inéluctable de l’existence qu’est le départ de ceux que l’on aime. Fussent-ils sortis de leur imagination. Car finalement, Clément, clodo et sorcier, est-il un être de chair et de sang ou une créature fantasmatique, de celles qui amènent à grandir ?  

Michel VOITURIER
www.ruedutheatre.info

Présenté aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy le 19 août 2007

Texte : Philippe Léonard 
Mise en bouche : Valérie Joyeux, Kim Leleux, Lise Dineur
Mise en scène : Valérie Joyeux 
Distribution : Lise Dineur, Philippe Léonard 
Scénographie : Emilie Cottam 
Décors : Guy Carbonnelle 
Décor sonore : Vincent Raoult 
Eclairages : Luc Jouniaux
Mouvement : Dominique Duszynski

Production ; Foule Théâtre (Bruxelles)

Durée : 55’
Public : 6-12 ans

Photo © Ph. Jolet

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche