Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 17:35
UNE PETITE MUSIQUE DE VIE

Un petit bijou esthétique en rouge et blanc pour associer les jeux, la lecture et la musique auprès des plus petits. Une réussite impeccable où la tendresse est sans cesse présente, palpable, communicative, où tout est retenue et délicatesse.


Le sol est rouge, le sable immaculé. Le livre est écarlate, ses pages sont blanches. La violoncelliste et la danseuse sont en blanc-rouge ou en rouge-blanc. Les tasses qui serviront à la dînette sont de porcelaine bicolore. Les lampadaires sont fleuris de blancheur. Tout est à l’avenant : du pur et du passionné.

Bach----sable.jpg
L’harmonie domine dans les gestes, les sons, les relations. Même si, par bonheur, le spectacle ne gomme pas les petites pulsions querelleuses qui habitent chacun et surgissent par instants dans le feu du jeu, dans l’excitation d’une certaine compétition à vouloir en faire davantage pour épater ou s’imposer à l’autre.

Les sonorités de la langue, italienne puis française, bercent les oreilles avant de devenir historiette simple. Les sons de la musique ont d’abord été des sifflements et des pépiements d’oiseaux dans les bouches avant de s’épanouir sous l’archet du violoncelle. Les gestes ont commencé dans le concret des actions ludiques ou ordinaires avant de prendre un envol plastique à travers les chorégraphies.

Nous sommes plongés dans l’intemporel. Nous sommes en enfance sereine et curieuse, frondeuse et rieuse. Nous sommes en apprentissage du beau. Nous ressortirons plus neufs. Lavés des inconvénients du quotidien. Et nous aurons, en douceur, le rappel d’un retour à la réalité. Car, à la fin, après avoir jeté du sable, y avoir dessiné avec pieds et mains, en avoir mis partout, il faudra bien balayer. Mais ce sera avec des ramassettes, des brosses rouge et blanc.

Michel VOITURIER
www.ruedutheatre.info

Présenté aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy les 21 et 22 août 2007 

Texte : Création collective
Mise en scène : Charlotte Fallon 
Interprétation : Shaula Cambazzu (danseuse), Fabienne van den Driessche (violoncelliste)
Composition : Benjamin Eppe, Fabienne Van Den Driessche 
Chorégraphie : Shaula Cambazzu
Scénographie : Elisabeth Schnell 
Lumière : Frédéric Houtteman 


Production : Théâtre de la Guimbarde (Charleroi) (www.laguimbarde.be )

Durée : 45’
Public : de 1 an _ à 4 ans

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2006-07
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche