Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 22:59
UN HOMMAGE À COCTEAU, LITTÉRATEUR DE GÉNIE

Certains artistes sont incompris, d’autres maudits, d’autres encensés et d’autres méconnus. Jean Cocteau fait partie de cette dernière catégorie. Malgré ses multiples talents, cet artiste accompli n’a pas trouvé, dans ses œuvres, le retentissement nécessaire pour devenir une figure artistique incontournable. Or c’était mérité. C’est ce que veut, en tout cas, mettre en avant la pièce.


Cocteau cet inconnu
cherche à réhabiliter le talent d’un homme à travers un éloge posthume. Un éloge vibrant et passionné, fait par un Edouard Exerjean très en verve. Comédien hors pair, il clame avec force et conviction les textes de Cocteau, sélectionnés avec soin. Ces textes, d’une puissance poétique étourdissante, passent en revue les grands pans de la vie de l’homme et de l’artiste. Ses amours, ses révoltes, ses critiques, son humour. Tour à tour abîmé par la cruauté décevante de certains écrivains (tel François Mauriac qui attaqua ostensiblement l’une de ses pièces), séduit par la beauté de son amant et révolté par l’hypocrisie d’une société ampoulée où il ne trouve pas sa place, le spectateur découvre un homme sensible et brillant, qui a su domestiquer merveilleusement la langue française.

Edouard-Exerjean.jpg
Des mots mis en musique

La splendeur des textes est rehaussée par des morceaux de piano qui illustrent les différentes lectures. Edouard Exerjean, avec une grâce royale et une fougue contenue, joue des compositions d’artistes classiques et contemporains. A des morceaux de Frédéric Chopin succèdent des morceaux d’Eric Satie, de Francis Poulenc, d’Arthur Honegger, de Darius Milhaud, de George Auric, de Louis Durey ou encore de Germaine Tailleferre. Autant de compositeurs qui constituaient le groupe des 6, formé par Cocteau dans les années 50 pour mettre en musique leurs textes.

Pianiste de renommée nationale, Edouard Exerjean témoigne d’une maîtrise exemplaire de l’instrument. Son doigté est fluide, net, précis et énergique. Ses mains courent sur le piano avec une rapidité déconcertante. Son jeu envoûte le spectateur, qui voyage au gré de ses notes frappées ou caressées.

La magie du spectacle réside en cette communion étonnante entre l’artiste disparu qu’est Cocteau et l’artiste vivant qu’est Exerjean. Ce dernier s’est si bien approprié les textes qu’une confusion entre l’auteur et l’interprète se produit. La pièce en ressort alors plus authentique et vivante, et les lectures, plus proches du conte que de la simple récitation théâtrale.

Cécile STROUK (Paris)

Infos pratiques :
Cocteau cet inconnu
Texte : Jean Cocteau
Interprétation : Edouard Exerjeanmise
Musique de Satie, Poulenc, Auric, Milhaud, Honegger.

Au Théâtre du Tambour Royal
94 rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris
Réservation : 01 48 06 72 34

A partir du 11 octobre 2007.




Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile STROUK - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche