Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 23:36
L’AUTEUR MAGIQUE ET LE METTEUR EN SCÈNE MAGNIFIQUE…

Jeudi 15 Novembre, les spectateurs lyonnais assistaient à  l’un des derniers soirs de représentation des comédies de Molière, véritable évènement théâtral au TNP pour la deuxième année consécutive.


Cette année les comédies s’enrichissent avec deux nouvelles créations, la Jalousie du Barbouillé et Le médecin volant. En tout cinq comédies de Molière sont donc jouées en alternance, à raison de trois pièces par représentation. Ce soir là, deux farces (la Jalousie du Barbouillé et Le médecin volant), précèdent les fameuses Précieuses ridicules.

les-com--dies-de-moli--re.jpg
Tout commence dans une salle comble, aux spectateurs agités. Le théâtre s’obscurcit et les âmes s’apaisent. Le public découvre alors une scène sur tréteaux avec, comme simple décor, un drap blanc disposé sur une ingénieuse structure, constituée de bois et d’échelles, une sorte de théâtre itinérant à l’ancienne. Les lumières caressent la scène, comme un soir du  XVIIème siècle éclairé à la bougie. La scénographie et le jeu de lumière créent d’emblée une atmosphère particulière, humble et en même temps incroyablement audacieuse dans son mélange des époques.

Une mise en scène « précieuse »

Survient alors la langue de Molière dans la bouche de comédiens aux costumes somptueux. Chaque comédien se délecte de sa partition, la direction d’acteur est remarquable, les répliques des plus petits rôles sont incroyablement soignées et l’écriture de Molière parvient à toucher toute la salle qui rit aux éclats. On mesure alors le tour de force du metteur en scène : la manière dont il saisit l’esprit de Molière dans son spectacle lui permet de mettre à l’honneur des pièces de Molière considérées, à tort, comme des œuvres mineures. Le spectateur, chanceux, profite ainsi de toute l’étendue du talent de Molière. Le fait d’assister à trois pièces en un seul spectacle permet de découvrir la multitude des types de personnages chers à Molière : la femme frivole, le mari jaloux, le domestique malin, le médecin… On découvre notamment un personnage de médecin dans la jalousie du Barbouillé d’une drôlerie folle, interprété par le comédien Xavier Legrand, absolument remarquable en docteur bavard imbu de sa personne et il rayonne  ensuite en Almanzor des Précieuses ridicules…

C’était donc l’histoire du metteur en scène magnifique, Christian Schiaretti, qui a su ressusciter la flamme magique du XVII ème siècle un soir de Novembre 2007, grâce au génie d’un certain Jean-Baptiste Poquelin.

Audrey HADORN (Lyon)


5 Comédies de Molière Création du TNP.
en alternance Sganarelle, ou le Cocu imaginaire ; L’École des maris ; Les Précieuses ridicules ; La Jalousie du Barbouillé ; Le Médecin volant.
Mise en scène Christian Schiaretti.
Conseiller littéraire :Gérard Garutti ; Lumières : Julia Grand ; Costumes : Thibaut Welchlin ; Coiffures, maquillage : Nathalie Charbaut ; Directeur des combats :Didier Laval ; Chant : Emmanuel Robin ; Danse : Véronique Elouard, Maud Tizon ; Assistante : Laure Charvin-Gautherot.

Distribution des rôles pour chaque pièce voir : www.tnp-villeurbanne.com
Renseignements : 04 78 03 30 00
(Du 6 au 17 Novembre à Villeurbanne, cf. site pour tournée)

Photo © Christian Ganet

Partager cet article

Repost 0
Published by Audrey HADORN - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche