Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 18:02

UNE LANGUE CROUSTILLANTE

En ce jeudi 10 novembre 2005, une fois n’est pas coutume, le Théâtre des Trois-Pilats faisait la part belle au « parler » marseillais, une langue à part entière.

Les histoires de famille peuvent s’avérer passionnantes. C’est le cas ici de cette Tresse d’aïet. Ce récit témoigne d’une justesse de cœur peu commune, qui réchauffe. Les « aventures » quotidiennes que vivent la grand-mère, la mère, la femme et tous les personnages de ce « roman » exsudent une humanité bouleversante.



Je dois préciser que ce récit est d’autant plus intéressant qu’il est entièrement cousu avec le fil du parler marseillais, le vrai. Moi qui suis un homme du Nord, j’apprécie beaucoup cette langue. Elle est savoureuse, croustillante, mutine, sensuelle, imagée, évocatrice, impertinente, musicale, inventive, poétique.

Il faut dire que la « récitante » Isabelle Caubère est largement à la hauteur de la tâche. Elle suce ces mots marseillais avec délectation, comme pour mieux nous faire saliver. Elle y réussit très bien.

Bref, ce fut pour moi une soirée très goûteuse.


Tresse d’aïet, de Robert Bouvier

Avec : Isabelle Caubère

Théâtre des Trois-Pilats 18, place des Trois-Pilats • Avignon

Tél./télécopie : 04 90 85 67 74

lestroispilats@wanadoo.fr

Jeudi 10 novembre 2005 à 19 heures

> Robert Bouvier, Le Parler marseillais, dictionnaire, édition revue et augmentée, Marseille, éd. Jeanne Laffitte, 1999, 181 pages

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche