Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 23:11
LES HORLAS

"Fort Europa" façon "Fort Alamo" ? Y aura-t-il des vainqueurs et des vaincus ? Devons-nous nous apprêter à défendre notre forteresse contre de cruels assaillants ? Que non pas, voyons… les intentions de Tom Lanoye ne sont ni parodiques ni appelant la dérision ; l'humour n'est présent que par petites touches (et dans le registre de la nostalgie et du regret) dans ce spectacle présenté sous un titre qui fait référence à l'attitude défensive de l'Europe par rapport aux réfugiés de tous horizons venus frapper à son pont-levis… Point donc de Davy Crockett à l'intérieur des murailles européennes.

D'abord en Autriche, dans un hall de gare… C'est dans le Hall Horta du Bozar, et non dans l'une des salles réservées aux spectacles, qu'est créée la version "belge" - en néerlandais surtitrée français - d'une œuvre qui a déjà connu plusieurs versions en langues diverses depuis 2005. Un quatre faces installe les spectateurs tandis que l'aire de jeu des acteurs est délimitée par un praticable carré élevé.

FortEuropamfile0978.jpg
Dessus : quatre tables et des chaises, un restaurant ou un bistrot, un "Café du Commerce" (ou "de l'OMC") ? Au "plafond" de ce "plateau", quatre groupes de tubes néon. Cet éclairage violent s'accompagne d'une bande son reproduisant les sons d'un matériel roulant en accélérations ponctuelles, tandis que contrastant avec la dureté ambiante, deux musiciennes se faisant face jouent, en même temps, sur un mode classique et nostalgique. Autant d'éléments concrets et matériels pour nous immerger dans un lieu que, un à un, vont venir occuper des personnages… contrastés. Il y a le belgo-Belge qui a connu-la-guerre-moi-monsieur, le "Hassidin" ou Juif errant et son amour-de-la-vie-malgré-tout, le self made man pour qui la retraite c'est l'exil doré et tout naturellement, avec son argent, l'Argentine, et encore la jeune biologiste carriériste qui a pour religion "l'homme nouveau", donc l'Européen. Ce quatuor viendra exposer ses convictions en monologues peu interrompus.

Ou "Philosophie dans un boudoir"…

Ce n'est qu'ensuite que la parole sera donnée à trois prostituées incarnant la vox populi. Alors les soliloques vont céder la place à des interpellations par-dessus les tables, d'un bout à l'autre de la scène entre les sept Européens si dissemblables… déjà. Des interactions vont enfin se produire, sur base d'un texte lu (tel une bible à respecter à la lettre ?) ou de chant choral, avec pour seuls accessoires brochures et lutrins.

Avec "Fort Europa", Johan Simons, metteur en scène hollandais, a - avant tout - porté à la scène (et d'abord pour le "ZThollandia") la réflexion d'un écrivain flamand parmi les plus importants de ses contemporains. Et c'est plutôt comme à une sorte d'oratorio que nous aurons assisté, bien loin de la dérision d'un Charlie Degotte et de son "Européenne". S'en dégagent non pas un optimisme béat mais l'expression du désenchantement européen - l'une de ces dames ne prétend-elle pas que "l'avenir est une femme avec de petits pieds chinois" - que perçoit Tom Lanoye avec, quand même, l'espoir d'une ouverture, celle qu'il prône en tout cas.

Suzane VANINA (Bruxelles)


Texte : Tom Lanoye – Dramaturgie : Paul Slangen
Mise en scène : Johan Simons
Costumes : Sabine Snijders
Son/musique de Veenfabriek/SOIL, Paul Koek, Tom van der Meer – Coach chant : Steve Dujardin
Interprétation : Elsie De Brauw, Frank Focketyn, Katja Herbers, Els Dottermans, Aus Greidanus jr, Servé Hermans, Betty Schuurman, Fanny Bray, Annette Schenk

Du 11 au 13.01.2008 au Palais des Beaux-Arts, ensuite au NTGent/Minnemeers du 3001 au 9.2.2008 – Tél : +32(0)2.507.82.00 – www.bozar.be - Tél : +32(0)9.225.01.01 - www.ntgent.be
Coproduction Europalia.Europa/Bozar Theatre/NTGent

Crédits photos © NTgent

Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche