Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 21:12

UNE GRANDE COMPOSITION

La compagnie La Naïve présentait en décembre 2005 « Pressentiment andalou », de l’immense écrivain Federico García Lorca. Cette compagnie de Pertuis, en Vaucluse, est passée à la vitesse supérieure avec ce spectacle étonnant. Rappelons que, en 2006, cela fera soixante-dix ans que le poète aura été assassiné par la stupidité et la haine.

Pressentiment andalou est un collage de textes de Federico García Lorca, subtilement agencé par La Naïve. Je sens, d’ailleurs, tout au long du spectacle l’amour fou que la compagnie éprouve pour l’écrivain et la connaissance acérée qu’elle a de son œuvre.

Après que « la vase des dernières conversations » s’est déposée, la pièce démarre sur les chapeaux de roue avec une farce, Le Petit Retable de don Cristobal. On se croirait chez Guignol en Andalousie, sauf qu’il s’agit ici de marionnettes de chair. Les comédiens, travestis, accoutrés de costumes et de postiches invraisemblables et beaux, s’en donnent à cœur joie dans la démesure contrôlée. Grande composition !



Mais l’auteur intervient brusquement et interrompt le spectacle, qui emprunte alors une tout autre direction…

Vous l’aurez compris : Pressentiment andalou est un bel et bon morceau de théâtre, ambitieux, engagé, coloré, bien éclairé (Valérie Foury) et intelligent. Il explose avec une mise en abyme tétanisante, qui nous renvoie dans les cordes de notre propre vie et de notre rapport au théâtre.

Quant aux comédiens, au musicien (qui joue en direct, ce qui est rare) et à la mise en scène, ils sont tout simplement épatants.


Pressentiment andalou, comédies et drames de Federico García Lorca
Compagnie La Naïve 20, lotissement le Boiry • 84120 Pertuis
Tél. : 06 12 57 00 30 – 06 85 06 95 66
la_naive@hotmail.com
Mise en scène : Hervé Pezière
Avec la complicité de Pascal Papini
Avec : Magali Contreras, Patrick Henry, Hervé Pezière, Jean-Charles Raymond et l’aimable participation de Patricia Fulchiron
Musique (luth andalou, guitare, saxophone…) : Antonio Valdes
Lumières : Valérie Foury
Costumes : Maguy Dogliani
Théâtre des Halles 4, rue Noël-Biret • Avignon
Tél. : 04 90 85 52 57 – Télécopie : 04 90 82 95 43
www.theatredeshalles.com
theatredeshalles-cie.timar@wanadoo.fr
Jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 décembre 2005 à 20 h 30, séances scolaires jeudi 8 et vendredi 9 décembre 2005 à 14 h 30
Tarifs : 15 €, 12 € et 10 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche