Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 22:23
APPRIVOISER L'INVISIBLE

Première introduction de la danse dans le cadre du Fest'hiver d'Avignon, 3ème édition,  par la Cie Le Rêve de la Soie, sur le plateau du Théâtre des Hivernales, ce solo dansé  est un événement dont on ne saurait trop apprécier l'importance en une période où l'interdépendance des différentes disciplines artistiques du spectacle vivant se vérifie  de plus en plus souvent.


Les  spectacles  de  danse  moderne  se  présentent   assez  fréquemment   comme  des  affrontements contre l'espace à la conquête, par le danseur, d'une liberté individuelle qui  reste à définir. Cette  liberté et cet espace peuvent être aussi intérieurs, intimes.

undefined
Dans cette  pièce chorégraphique de Patrick Servius évoquant l'univers créole, une danseuse (Patricia  Guannel, magnifique) qui, dans son apparence unit à une grâce quasi enfantine une formidable énergie expressive, semble vouloir nous donner le spectacle même de ce combat  vital, décisif, contre le principe de réalité, ses conditionnements, son propre vécu, etc...

Dans  un style tour à tour très fluide ou, à l'inverse, très syncopé qui peut évoquer parfois des  katas d'arts martiaux – kung fu ou karaté do – à la recherche de sa propre authenticité et  d'une réconciliation avec son être profond.  L'esprit du corps est maître du corps. C'est, à partir de l'expression proverbiale créole « Lespri Kò ki met Kò » (L'esprit du corps  est maître du corps) l'idée-force qui dirige ici le travail du chorégraphe et de la danseuse.  Nous sommes gouvernés par l'invisible – qui n'a rien à voir avec la raison raisonnante... Il  semble ne s'agir d'autre chose que de retrouver sa propre essence et, en se libérant des  strates parasites de son vécu, de sa propre histoire, de reprendre possession de soi-même  dans sa nudité originelle. Pas seulement physique, mais aussi psychologique et mentale. On  semble bien retrouver ici un cheminement, une démarche essentielle qui rejoint ici, dans sa  dimension spectaculaire,  celle de bien des méditants, zen ou autres.  

Henri LÉPINE (Avignon)

Lespri Kò. Par la Cie Le Rêve de la Soie. Chorégraphie Patrick Servius. Interprétation  Patricia Guannel. Création lumière Bertrand Blayo. Régie lumière Cyril Givoert.  Musiques  Rostropovitch/Chostakovitch,   Joby  Bernabé,   David  Walters,   Didier  Lockwood, Caroline Casadesus, Soft.

Théâtre des Hivernales, jeudi 17 janvier 2008 à  19 heures.
Dans le cadre du 3ème Fest'hiver de Scènes d'Avignon et Cies.    

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri LÉPINE - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche