Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

19 juillet 2004 1 19 /07 /juillet /2004 00:00
Y’A LA TENDRESSE ET Y'A LE TALENT

Ne vous attendez pas au témoignage sordide et exhibitionniste d’une pute ordinaire, comme on vous le proposerait - c’est dans l’air prétendu du temps - au rayon best-sellers.

 

Ici, une lecture, une rencontre, un coup de coeur ont conduit la comédienne Marie Vernalde à adapter « La passe imaginaire », ouvrage qui compile sur une décennie les rapports épistolaires de Grisélidis Réal, modèle, puis prostituée, avec un journaliste suisse.



La comédienne, manifestement séduite par ce personnage atypique et singulier, raconte : « Grisélidis a fait des études, possède une grande qualité littéraire, voyage, parle plusieurs langues ; elle a fréquenté, à Paris et en Suisse, beaucoup d’intellectuels et d’artistes, peintres et dessinateurs, tout cela lui donne plus de facilité pour témoigner et, plus tard, pour s’engager dans le combat aux côtés des prostituées. » Grisélidis – le nom d’une fée tiré d’un conte imaginaire - est aujourd’hui une (respectable) « vieille dame » de 75 ans, qui vit à Genève, où elle disposerait, chez elle, d’un centre de ressources documentaires sur la prostitution, de mondiale renommée.

 

Alors, appelons là « Solange », de son véritable nom de travail, mais elle pourrait aussi bien s’appeler Sophie, Claudia, Emma, peu importe. Dans l’intimité aux tons ocres du théâtre des Trois Pilats, où elle nous reçoit, comme dans son salon, la jeune femme, par la voix de la sémillante Marie Vernalde, se livre à des confidences. Tout à la fois fraîche et mutine, elle conte des typologies croustillantes d’amants, qu’elle « calme, cajole, rassure », brosse ses relations avec les travailleurs immigrés, ses clients d’une certaine époque, des Turcs, des Arabes, des Siciliens… et peint de ceux-là, en un même perspicace mouvement, la psychologie, la dégaine ou les membres ! Elle donne son corps à tous et son cœur à peu, dit-elle en substance. Parfois, pourtant, les élans de cette femme généreuse semblent nous certifier l’inverse.

Y’a une tendresse et y’a un talent rondement mâtinés dans l’interprétation très spontanée de Marie Vernalde, qui évite le gouailleux, le tapageur et le racoleur, ici hors-propos, pour nous faire simplement découvrir, en une tranche de vie pleine de charme et de tact, le quotidien et les réflexions d’une femme dans toute la vérité de son attachante nature. Une femme qu’on devine, qu’on devine seulement, haute en couleurs.

Hé, passants, venez donc vous offrir une petite heure agréable avec « Solange »… En tout bien, tout bonheur !

Stephen BUNARD

Y'a l'amour et y'a l'travail
D'après "La passe imaginaire" de Grisélidis Réal.
Adapté et joué par Marie Vernalde.
Compagnie Luna Rossa (Picardie).

Lieu : Théâtre des Trois Pilats
18 place des Trois Pilats
Réserver : 04 90 85 67 74

Heure : 13h (durée : 50 mn)

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Festival d'Avignon 2004
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche