Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 22:12
UN « AMÉRICAIN » À PARIS

Entre une satire jamais méchante et un comportement provocateur presque sans limite, Alexandre Pavlata alias Francky O’Right, trublion génial et charismatique, parvient à créer un juste équilibre où le rire sort grand vainqueur dans un spectacle tout en anglais qui décoiffe, détonne, déstabilise, déride, décrispe, déshabille…


Le spectateur est déjà installé lorsque déboule par derrière un énergumène précédé d’un tonitruant « yeah ! ». Pour un peu, on le prendrait pour un retardataire un peu allumé ou un zigoto qui s’est trompé de salle. Il est à peine plus maquillé que certaines spectatrices pomponnées qui viennent écouter du Claudel dans les théâtres chics parisiens. Son costard « BCBGéisé » complète l’illusion.

franckie.jpg
Pourtant, on comprend vite qu’il n’est pas ce spectateur égaré entré par hasard parce qu’il a vu de la lumière. La lumière qui restera d’ailleurs allumée dans la salle pendant une bonne vingtaine de minutes. Le temps de planter le décor : une malle et Baby, le plateau roulant croulant sous les boutanches de spiritueux rouges, verts, ambrés… Le temps de présenter le bonhomme : Francky O’Right, américain, qui vous invite à discuter entre vous pendant qu’il se sert un godet, qui s’allume une cibiche tout en vous disant deux mots sur la nouvelle interdiction de fumer. Deux ou trois réflexions sur un pays qu’il connaît bien et sur celui qui l’accueille. Et pour parfaire la convivialité, distribution de boissons, de clopes, de joints, de sachets de coke, de comprimés d’exta… Les lumières s’éteignent. Le show peut démarrer.

Public, spectateur et acteur

Ce prologue, véritable spectacle dans le spectacle, laisse pantois. Le bonhomme semble sans limite. Sur le qui-vive, le spectateur, souvent pris à parti, se demande jusqu’où il va être mené. Evidemment, la poudre blanche évoquée plus haut a des senteurs de talc pour fesses de nouveaux-nés et les cachetons hallucinogènes de troublantes similitudes avec des bonbons colorés qui font la joie des cours de récré. Pourtant, ce show, à ne pas mettre toutefois devant des yeux trop jeunes, n’épargne personne. Sans la moindre méchanceté, le show man passe en revue les mille et uns particularismes français et américains, de "Paris plage" à une célèbre marque de café devenue le chic plus ultra des bobos de tous poils en passant par une visite drôlissime de Las Vegas.

En revanche, dans son comportement sur scène, le bonhomme se lâche, comme pour compenser la tendre ironie de ses propos parfois teintée d’une poésie chaplinesque (l’épisode du "french kiss"). Mais tout cela est enrobé dans une telle virtuosité physique et vocale qu’il faut être franchement coincé pour ne pas adhérer. La performance, qui navigue entre mime et numéro de cirque, spectacle de marionnettiste sans marionnette et magie est bluffante.

Enfin, que les non anglicistes se rassurent : ils n’auront pas plus de mal à apprécier ce spectacle que les plus aguerris dans la langue de George B., l’humour étant, on le sait, l’un des plus sûr visas pour toutes les contrées de la planète Rire.

Franck BORTELLE (Paris)

Francky O’Right d’Alexandre Pavlata et Philippe Martz
Gérard Drouot Production, 4 rue Chauveau-Lagarde, 75008
01 44 94 91 50 | télécopie : 01 44 94 91 60

Mise en scène : Alexandre Pavlata et Philippe Martz
Avec : Alexandre Pavlata

Comédie de Paris • 42, rue Pierre-Fontaine • 75009 Paris
Réservations : 01 42 81 00 11

Du 15 janvier au 28 mars 2008, du mardi au samedi, à 21 h 30
Durée : 1 h 20


Partager cet article

Repost 0
Published by Franck BORTELLE - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche