Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 10:35
BRAVO POUR LE CLOWN

Ce jeune trentenaire venu de Suisse a tout d’un grand. Lauréat 2007 du prix François Silvant au célèbre festival du Rire de Montreux, il présente son premier one man show dans lequel il manie un phrasé pertinent et percutant. L’interprétation est à l’avenant. Un talent à encourager.


La petite salle du théâtre de la Loge est en émoi. Le spectacle annoncé est annulé. Le comédien n’a pas été payé depuis un mois. C’est l’ouvreur qui nous informe de cette déconvenue, précisant qu’il est dans le même cas, sauf que pour lui c’est moins grave vu qu’il a commencé, il y a seulement deux jours. De négociations en atermoiements, c’est finalement l’ouvreur qui nous a accueilli avec des bonbons qui va faire le spectacle…

Arek-en-vrac.jpg
Le cinéma c’est pas mal, le théâtre c’est mieux. Pourquoi ? Parce qu’au théâtre on voit les acteurs avec du relief et non point tout plats sur un écran, pardi ! Mais surtout parce que le théâtre, y’a pas mieux pour faire connaissance. Les théâtres, lieux de drague idéaux. On n’y avait pas songé, tiens ! Bon, ensuite, arrive ce qui arrive. Ça dépend du public. Si la Caroline du premier rang ne veut pas de vous, on peut se rabattre sur le Philippe du second et connaître les émois de l’inédit. Oui mais si Philippe est accompagné de sa nana ? D’autant que cette nana-là, si ça se trouve, fait partie de ces gonzesses hystéros qui martyrisent leur mec avec leur téléphone portable et vous prennent en flagrant délire de mensonge, main dans le sac, pieds et poings liés….

Un excellent comédien

Pas simple d’emballer donc. Même au théâtre. Pas simple non plus de renouveler le genre d’un spectacle qui parle de drague, de rapports hommes/femmes, de rupture. En se collant à ces thèmes mille fois rebattus, le jeune Arek Gurunian prend des risques donc. Pourtant il ne faut pas longtemps pour s’apercevoir qu’il y a un ton nouveau dans ces mots-là. Une volonté délibérée de rompre avec le préexistant. Grâce à un texte tout d’abord. Ramassées sur un peu plus d’une heure, les aventures de ce trentenaire sont des tranches de vies parfumées au gaz hilarant où domine le burlesque et non la blague éculée à deux balles ! Grosse différence qui crée l’impression de jamais vu à laquelle s’ajoute un énorme travail d’interprétation. Auteur, Gurunian est aussi et même surtout comédien. Si de belles trouvailles ponctuent ce show (le 1er prix du plus moche, pourquoi quitter une fille est si fatigant, la femme qui est en chacun de nous…), ce qui va vraiment renverser le public (de rire) sur son fauteuil, c’est le jeu de ce clown qui par ailleurs ne manque ni de bonhomie ni d’un charisme certain. Un cocktail aussi étonnant que détonnant…

Franck BORTELLE (Paris)

Arek en vrac (Paris)
De et par Arek Gurunian
Conception et mise en scène : Didier Vignali
Théâtre de la Loge, 2 rue La Bruyère, 75009 Paris
Réservations : 01 42 82 13 13
Les mardis et mercredi à 20 heures jusqu’au 26 mars
Durée : 1h10

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck BORTELLE - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche