Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 16:33
SUR LES PAS DES PLUS GRANDS

Un personnage digne des romans de Balzac, cette Claire Maïro. Provinciale venue conquérir Paris, par son talent comique, elle connaît une belle ascension. Aujourd’hui sur la scène du Petit Gymnase, plus en forme que jamais, elle offre un spectacle explosif, savamment dosé par une touche d’humour, d’enthousiasme et d’émotion.

Claire Maïro, c’est un bout de femme charmant au physique androgyne. Un physique qu’elle se plaît à tourner en dérision dès les premiers instants du spectacle et qui constitue la trame de ses premiers sketches. Des sketches d’ailleurs bien huilés, qui trouvent leur originalité dans l’interprétation dynamisée de la comique et dans la diversité des sujets abordés : les dérives de la chirurgie esthétique, l’urbanisme dévorant de Paris et l’hypocrisie ambiante. Survitaminée, elle occupe la scène avec force et conviction. Elle est là, imposante, captivante. Et surtout, généreuse. Cette artiste se donne à fond sur scène, conférant à son spectacle des tons de performance scénique, notamment lors de ce sketch où Claire engage une course effrénée sur un tapis roulant. C’est précisément ce don de soi qui rend son personnage attachant.

Claire-Mairo.jpg
Ce spectacle dégage également une vraie dimension émotionnelle, qui se manifeste pleinement lors d’intermèdes musicaux, pendant lesquels la comédienne dévoile une voix juste et timbrée qui trahit une vulnérabilité et une sensibilité certaines. Claire Maïro offre ainsi un spectacle à double niveau : celui de l’émoi et celui du rire déployé. Elle a cette habileté désopilante du geste et de l’improvisation qui rend ses saynètes souvent très drôles, ponctuées par une ironie douce-amère, un cynisme certain et de burlesques exagérations. On regrette cependant la longueur de certaines scènes qui en atténue l’effet comique, quoi que ce bémol s’efface vite grâce au charisme échevelé de cette tonitruante artiste.

Armée pour réussir

Il faut dire que Claire Maïro, pour faire ce spectacle à l’humour plutôt travaillé, a su efficacement s’entourer. Myriam Donasis, par sa mise en scène simple et ingénieuse, donne au spectacle un professionnalisme avéré et une fluidité cadencée. Grâce à l’introduction de musiques entraînantes, qui coupent ou amorcent les scènes, et à la présence d’une penderie mobile en tissu, qui regorgent de multiples accessoires, Claire peut changer de costumes, créer différentes situations et intégrer plusieurs personnages tout en restant sur scène. De ce fait, le spectacle se construit devant les yeux d’un public dont l’attention est constamment sollicitée.

Si quelques sketches restent perfectibles, Claire Maïro livre une interprétation admirablement vivante et étourdissante qui parvient à faire rire aux éclats un public séduit, égaillé et ému par sa sincérité. Un talent à découvrir et à suivre.

Cécile STROUK (Paris)

Claire Maïro « mouille sa chemise »
Auteur : Claire Maïro et Myriam Donasis
Interprétation : Claire Maïro
Mise en scène : Myriam Donasis

Au théâtre du Petit Gymnase à Paris, à partir du 31 janvier, du jeudi au samedi à 19h15

Réservation : 08 92 68 36 22
Plus d’informations : www.clairemairo.com

Photo © Léonard Cohade.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile STROUK - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche