Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 15:55
HOMMES FEMMES MODE D’EMPLOI

Mathilda May et Pascal Legitimus proposent un florilège des différents types de rencontres entre un homme et une femme. L’écriture manque d’énergie et d’originalité, mais l’interprétation et la mise en scène rehaussent le niveau et font vraiment décoller le spectacle.


Ils cherchent tous la femme idéale. Elles n’ont qu’une quête : celle du prince charmant. Depuis la nuit des temps le même scénario, les mêmes rondes de la séduction, le même abattage pour capturer celui ou celle que notre cœur a élu. Mais le plus dur reste la rencontre. Cette rencontre, fruit du hasard ou programmée sur ordinateur (via internet, bien sûr), va être déclinée sous une multitude de formes : avec un amour d’antan au moment des courses, dans l’avion, au cours d’une séance de speed dating, à la faveur d’un accident de la route, sur la plage, en boîte…


Le sujet n’est donc guère nouveau et l’empilage de saynètes comme un best of de la drague n’a pas grande chance de détonner d’originalité. D’autant que l’écriture, assurée par les deux comédiens, manque parfois de finesse, empruntant des itinéraires balisés comme des autoroutes plutôt que des chemins de traverse au détour desquels peut surgir l’inattendu qui fait la différence. Chaque rencontre est organisée autour de deux personnes potentiellement faites pour se rencontrer, car issues de milieux globalement similaires. Point de confrontation entre le rappeur et la bourgeoise, entre l’intello et la pétasse. C’est dommage, car au lieu de jouer sur l’adage « les opposés s’attirent », les auteurs se sont contentés de rester sur celui qui affirme « qui se ressemble s’assemble ».

Mathilda la magnifique


Malgré tout, on sort satisfait de ce vademecum scénique du premier abordage amoureux contre vents et marées. Car si le texte est parfois aussi plan-plan que la vie d’un couple après vingt ans de mariage, l’interprétation fait décoller l’ensemble. Le couple (ou plutôt les couples) que forment Pascal Legitimus et Mathida May, réunis pour la première fois, surprend et séduit. Si le célèbre « Inconnu », bien que parfait dans la vingtaine de rôles qu’il endosse avec une confondante facilité, ne surprend guère, la belle héroïne de Chabrol, Deville ou Arcady déploie un potentiel comique inattendu. Jouant sans trop en faire de sa superbe plastique, elle maîtrise parfaitement, aidée par son passé de danseuse, la gestuelle qu’imposent les situations du propos, notamment dans la saynète de l’avion (la plus drôle de toutes) où aucun mot n’est prononcé. Prenant des accents tour à tour de beurette des banlieues, de névrosée, de baba cool ou de blondasse écervelée, elle témoigne d’un savoir-faire (rire) étonnant.

Doté d’une mise en scène énergique et rythmée, ce spectacle, même s’il pêche par excès de sagesse, mérite donc largement le détour.

Franck BORTELLE (Paris)


Plus si affinités
De et avec Pascal Légitimus et Mathilda May
Mise en scène et collaboration à l’écriture : Gil Galliot
Musique : Pascal Lafa
Scénographie : Serge Wehrle
Costumes : Claire Djemah
Lumières : Philippe Quillet
Assitant à la mise en scène : Laurent Courtin
Chorégraphie : Glwadys Tricket
Durée : 1h45
Théâtre du Splendid, 48 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Du mardi au samedi à 21h30
Locations : 01 42 08 21 93 ou www.lesplendid.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck BORTELLE - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche