Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 17:20
DIVINE TRAGEDIE   

« Au-dessous du volcan », œuvre littéraire emblématique de la vie de l’écrivain britannique Malcolm Lowry, a captivé l’attention de Laurent Gutmann. Après plusieurs lectures, il décide de le mettre en scène sous le titre « Je suis tombé », au Nouveau théâtre de Montreuil. Une réussite saisissante.

Exercice difficile que d’adapter l’œuvre complexe de Malcolm Lowry. Ecrivain tourmenté par une vie baignée dans la littérature et noyée dans l’alcool, il n’a cessé de travailler ce livre ultime. Fasciné par l’épaisseur, le cynisme et la folie latente de cette œuvre, Laurent Gutmann a tout mis en œuvre pour que, sur scène, l’univers angoissé de l’écrivain surgisse avec force et clarté.


Tout, c’est déjà le décor. Un décor en perspective, à trois niveaux, dans un style très épuré, avec des murs aux couleurs ternes et de nombreuses lumières placées de tous côtés. Cette reconstitution de la maison du protagoniste, l’ex-consul britannique Geoffrey Firmin, à Quauhnahuac au Mexique, possède une dimension surréaliste qui plonge le public dans une atmosphère à la fois morbide et névrosée. Deux caractéristiques que le jeu des lumières renforce ou apaise. Dans une alternance entre lumières vives et diaphanes, la tonalité des scènes est donnée. Tour à tour pathétiques, dramatiques et tragiques, les scènes se déroulent à un rythme soutenu, obtenu par l’interprétation habitée des comédiens.

Un réalisme poignant

Au Mexique, quatre occidentaux font face à trois Mexicains. Parmi ces quatre occidentaux, l’anti-héro, Geoffrey Firmin, interprété par le vibrant Johan Leysen. Investi corps et âme dans son rôle, il délivre un jeu d’un réalisme déroutant et d’une grande vraisemblance. Psychotique, il arrive à donner à son personnage une folie lucide et démentielle qui épouse bien la complexité de Malcolm Lowry. Quand sa femme, Yvonne, reviendra le retrouver pour sauver leur couple, il ne réagira que pour mieux diffuser le malaise autour de lui. Catherine Vinatier, dans le rôle de cette femme rejetée, incarne une force qui se démembre sous le poids d’un mari mentalement détruit. Les deux autres hommes, qui gravitent autour de ce couple, sont les révélateurs de la tragédie qui se lie. L’un, le demi-frère, montre l’échec du couple, tandis que l’autre raconte, placé en avant-scène, les déboires de deux vies qui n’ont pas su se trouver.

Face à ces personnages, trois Mexicains, au service de Geoffrey Firmin, aussi vicieux qu’apparemment sympathiques. Il y a ce joueur de guitare ambigu. Au départ insignifiant, il révèle pourtant une force maléfique, en orchestrant d’une main de maître une véritable descente aux enfers. Fin observateur, c’est lui qui encourage la bonne à servir inlassablement de l’alcool aux occidentaux et notamment à Geoffrey Firmin afin de le faire tomber. C’est également lui qui ira chercher une prostituée pour satisfaire la dernière pulsion de leur maître Firmin. Un plaisir éphémère pour mieux l’achever.

A travers cette adaptation juste et dense de l’œuvre de Malcolm Lowry, Laurent Gutmann manifeste une compréhension sensible des maux qui ont agité l’écrivain et un talent certain, exalté par des comédiens pénétrants.

Cécile STROUK (Paris)

Je suis tombé (Paris)
D’après « Au-dessous du volcan » de Malcolm Lowry
Adaptation et mise en scène : Laurent Gutmann
Création lumière : Gilles Gentner
Création son : Madame Miniature
Création vidéo : Charles Carcopino et Ludovic Rivalan
Création costumes : Axel Aust
Marionnettes : Giovanni Ortega
Interprétation : Andréa Brusque, Christophe Caustier, Jean-Charles Dumay, Johan Leysen, Giovanni Ortega, Catherine Vinatier, Zobeida

Au Nouveau théâtre de Montreuil à Paris, du 2 au 18 avril, le lundi et vendredi à 20h30, le mardi et jeudi à 19h30, le dimanche à 17h

Réservation : 01 48 70 48 90

Photo © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile STROUK - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche