Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 18:02
L’ELEGANCE RUSTIQUE

Publicité, cinéma, télévision, théâtre, Armelle sème sa bonne humeur un peu partout sur la scène artistique. Cette année, elle monte sur les planches pour un one-woman show éponyme qui propose un moment à son image : atypique, décalé et fantaisiste.

D’emblée, Armelle donne le ton au spectacle. Après une scène d’exposition chantée où elle invite le public à voyager en « Armélie », dans son propre monde, la comédienne offre un sketch insolite, narré avec aisance et rythme. Vêtue d’une robe époque Louis XV, elle imite tour à tour une Marie-Antoinette allumée et une Fanchon sans grâce pour une rencontre atypique entre deux personnages antagonistes. Ce premier épisode du spectacle, qui met en verve la comédienne, signe le début d’un show trépignant où est présentée une galerie de personnages tous plus farfelus et étonnants les uns que les autres.


Une société passée au crible de la critique

Au moyen d’une efficace exagération gestuelle et d’une désopilante déformation faciale, Armelle dresse un portrait critique d’une société salie par la duplicité, la méchanceté, l’égoïsme et l’intolérance. Sans langue de bois, elle aborde des thématiques classiques (infidélité, sexualité) et inhabituelles (l’hermaphrodisme, par exemple), illustrées par un décor amovible en carton noir et blanc qui renforce astucieusement l’épaisseur comique des sketches.

Jonglant entre un langage châtié et un verbe graveleux, elle caricature aussi bien des personnages rustiques au caractère grossier et au nom évocateur (un certain la Tronche) que des personnages bourgeois au cœur froid et à l’hypocrisie criarde (à l’instar de Benoîte). Prenant soin de ne pas épargner leurs terribles défauts, l’artiste s’approprie avec audace et réalisme le corps et l’esprit de ces différents personnages.
Sa maîtrise assurée de la rupture théâtrale, son potentiel comique naturel, sa virtuosité langagière et sa vive inventivité sont autant d’éléments qui embellissent le jeu d’Armelle et qui font d’elle une comédienne plurielle et hétéroclite.

« Armelle » s’avère être un spectacle très personnel et satirique qui puise sa qualité dans l’interprétation habile et originale de l’artiste, picaresque du début à la fin. A découvrir.

Cécile STROUK (Paris)

Armelle (Paris)
Interprétation : Armelle
Mise en scène : Rodolphe Sand
Décors : Olivier Prost
Lumière : Valérie Allouche
Musique : Vincent Preciozo
Costumes : Pauline Siboni

A la Comédie de Paris (Paris), du mardi au samedi à 20h
Réservation : 01 42 81 00 11
Photo © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Cécile STROUK - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche