Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 17:29
À CHACUN SA MAROTTE

A son arrivée à la tête du Théâtre Jeune Public de Strasbourg en tant que directeur en 1997, Grégoire Calliès s'est donné pour but de rendre toutes ses lettres de noblesse à l'art de la marionnette, en faisant le choix de soutenir plus particulièrement la création en lien avec la manipulation sous toutes ses formes. Plus de 10 ans plus tard, le théâtre est toujours la seule institution culturelle dirigée par un marionnettiste, mais en passe de devenir centre national. L'un de ses atouts est le festival des Giboulées de la marionnette, établi depuis trente ans au sein du théâtre.


Depuis cinq ans, le festival a été annualisé, renforçant sa position d'événement théâtral international majeur., et compte continuer à s'étendre en devenant l'année prochaine transfrontalier, après avoir déjà colonisé une petite majorité des salles de Strasbourg.

Qui veut jouer à la poupée?

Dans son édito, Grégoire Callies annonce la couleur pour cette année: "Ce festival est depuis plus de trente ans et tous les ans depuis cinq saisons, de faire le point sur les avancées, les stridences et les léthargies, les évolutions de la création contemporaine. Nous voulons que cette édition des Giboulées rende compte fidèlement de ce travail opiniâtre, particulièrement lisible dans notre région."

Pour la programmation de cette 19ème édition, l'accent a été  donc mis sur les créations plutôt que les spectacles qui ont déjà une certaine notoriété mais qui appartiennent au déjà-vu.De la nouveauté, afin de faire le point sur l'état d'un domaine artistique influencé comme les autres par de nouvelles techniques dans lesquelles il puise son inspiration et en emprunte ses matériaux.

A l'honneur cette année les créations de la région, avec des compagnies comme Art Kaîk, présentant une pièce coproduite par Tohu-Bohu: c'est notre histoire, Les Imaginoires avec Points de suspension  ou la compagnie S'appelle Reviens et son spectacle pour les tout-petits, 86 centimètres. Mais l'on retrouvera tout de même et avec plaisir la compagnie Flash Marionnettes pour Babel France, ainsi que des compagnies nationales et internationales. Pour ne citer qu'eux, des personnalités comme Michelle Augustin, Ismaïl Safwan, Gilbert Meyer ou encore Catherine Sombsthay ont mis la main à la pâte, pour nous donner ce programme plus qu'alléchant qui ne peut que tenir ses promesses.

Au final, près de trente pièces différentes, destinées à un public plus ou moins jeune (attention aux recommandations d'âge précisées sur la plaquette, spectacle de marionnette ne veut pas dire spectacle pour enfants), très riche dans la diversité des proposition et des horizons: de quoi voyager, rire, pleurer, réfléchir et s'effrayer pendant une semaine. Le seul bémol à la notoriété du festival étant que les places partent très vite pour certaines pièces, précipitez-vous !

A ne pas rater: la cérémonie d'ouverture du festival devant la Petite scène, pont du corbeau, avec la Banda Batuc, et les états généraux de la marionnettes les 4 et 5 avril, pour ceux qui veulent s'intéresser de plus près à cette forme d'expression aux possibilités infinies.

Juliette ZELLER (Strasbourg) 

Les giboulées de la marionnette, 19ème édition, organisation de Gilbert Meyer et programmation de Anne-Françoise Cabanis pour le Théâtre Jeune Public de Strasbourg,
du 28 mars au 5 avril 2008 : lieux, dates et horaires à consulter sur le site du TJP: www.theatre-jeune-public.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette ZELLER - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche