Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 15:40
SULFURIQUE

Quand les mots « sulfureux » et « lyrique » se rencontrent, cela donne un mélange sulfurique très acide... En l'occurrence, le deuxième spectacle de la compagnie « Acide Lyrique » qui repart en tournée avec ce nouveau récital parodique.


Ils sont quatre à donner de la voix (et du clavier) et se qualifient eux-mêmes de « mezzo-soprano maniaco-dramatique », « ténor schizo-pavarotique legeto-goldmanien », « baryton tontaino-brésilien, tontaino-californien » et « pianiste claydermaniaque rubisteinien »... C'est dire ! Les références ne manquent pas en effet, et de Verdi à Mickael Jackson, on en entend de tous les goûts et toutes les couleurs. On apprend aussi beaucoup sur l'histoire de la musique, entre deux saynètes jouées ou chantées, où une pseudo-émission façon Radio Classique informe les auditeurs sur l'épopée fromagère de Wagner, « La Chevauchée de Vache qui rit » et « L'Anneau du Babibelungen »...


Vous l'avez compris, tout est matière à rire et, des « Trompettes d'Aïda » à « Carmina Burana » en passant par les chants grégoriens, le bel canto, l'opéra, le souffle épique des grandes tragédies..., tout est passé à la moulinette de la parodie. Sémillants costumes scintillants (notamment en toiles cirées...) ou en carton, paroles totalement revisitées, travestissements et gags en cascade, « l'opus à l'oreille » imaginé et interprété par ces quatre artistes mélomanes ne se prend pas au sérieux une seule seconde.

Allegro e furioso !


Sous la plume impertinente de Christophe Mirambeau, responsable de la mise en scène - avec la mezzo-soprano Stéphanie Barreau -, le prélude "Casta Diva" se transforme en "Casse-toi Diva" ("Va donc chanter chez Auchan !"). Quand il est question de Verdi et de l'Égypte, les personnages arborent des noms tels que "Spasphon" ou "Psoriasis"... Pourtant, qu'il s'agisse de chansons paillardes remixées en latin de cuisine et ponctuées de "bip" sonores ou de caricatures du baroque "Les Amours de Bélise", impertinence ici rime aussi avec talent.

C'est à l'Espace Marcel Pagnol, à Villeneuve-Tolosane, près de Toulouse, que la compagnie de théâtre musical a donné la première de ce nouveau spectacle mi-avril, suite à une résidence de création sur place, tout comme quatre ans auparavant, pour son premier spectacle "Récital parodique", créé en ces lieux. Il y a fort à parier que ses notes s'égrèneront bien plus loin et que les amateurs d'art lyrique puristes ne resteront pas longtemps de marbre...

Bernadette POURQUIÉ (Toulouse)

Acide Lyrique – Opus à l'oreille
Compagnie : Acide Lyrique
Distribution : Stéphanie Barreau, Omar Benallal, Benoît Duc et Stéphane Delincak
Mise en scène :  Christophe Mirambeau et Stéphanie Barreau
Compositions : Michel Bosc et Christophe Mirambeau
Arrangements : Stéphane Delincak
Lumières : Amandine Gérome

Tournée de la compagnie :
(http://www.acidelyrique.com/)
À l'Espace des Deux-Rives, à Ambes (33), le 19 avril 2008
(Réservations au 05 56 77 82 95)

Au Théâtre Bernard Blier-Salle Jean Renoir, à Pontarlier (25), le 24 avril 2008
(Réservations au 03 81 38 81 27)

À « Gare aux Morilles », à Toulouse, les 22, 23 et 24 mai 2008
(Réservations au 05 61 72 19 40)

Au Festival Off d'Avignon, salle Alizé, à 22h15, du 10 juillet au 2 août 2008
(Réservations au 04 90 14 68 70)

À la MJC de Mazamet (81), le 19 septembre 2008
(Réservations au 05 63 98 68 02)

Photo © Patrice Nin






Partager cet article

Repost 0
Published by Bernadette POURQUIÉ - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche