Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 19:26

LE PLAISIR JOUISSIF DE LA DÉLATION

Le samedi 28 janvier 2006, la compagnie L’Étincelle, basée à Sorgues, présentait « Le Circuit ordinaire », de Jean-Claude Carrière. Pièce magnifique, un peu gâchée par l’interprétation médiocre.

Bureau, téléphone, lampe d’architecte, machine à écrire, armoires, dossiers. Le tout un peu vieillot. Ça donne l’impression qu’on ne va pas rigoler. Un homme attend. Il est du côté « subalterne » du bureau… Je suppose qu’il va devoir rendre des comptes. Arrive le « commissaire », l’air aimable comme une porte de prison.

Cette pièce de Jean-Claude Carrière est passionnante. Par son thème (la surveillance des individus et la dénonciation), sa construction rigoureuse et progressive, ses retournements de situation, son suspense, son humour désespéré… L’auteur ose même une sorte d’éloge paradoxal du plaisir jouissif que peut procurer la délation.



La mise en scène de Gérard Thébault se contente d’être simple et plutôt efficace. Ce qui n’est déjà pas si mal.

Malheureusement, l’interprétation n’est pas à la hauteur. D’un côté, le commissaire, systématiquement renfrogné, abrupt et un peu en force, aboie plus qu’il ne parle. De l’autre, le délateur, pas toujours à l’aise, pas très sûr de lui, approximatif dans son jeu, est affublé d’un accent provençal prononcé, ce qui nuit à la crédibilité de son personnage.


Le Circuit ordinaire, de Jean-Claude Carrière
Éd. Actes Sud, coll. « Papiers », 2002, 32 p., 5 €
Cie L’Étincelle 3, rue de l’Armée-des-Alpes • 84700 Sorgues
Tél. : 04 90 39 66 59 – télécopie : 04 90 39 88 45
Courriel Cie L’Étincelle
Mise en scène : Gérard Thébault
Avec : Hugues Capelle et Jean-Marie Politello
Théâtre du Cabestan 11, rue du Collège-de-la-Croix
• Avignon
Tél. : 04 90 86 11 74
Courriel Cabestan
Samedi 28 janvier 2006 à 20 h 30
Durée : 1 heure
Tarifs : 11 € et 8 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche