Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 20:51
CHERCHER LE SENS DE SA VIE 

Petit anti-héros glandeur, voici Kroum de retour dans sa petite communauté de petites gens : drôle et désespérément triste à la fois.


Alors qu’il jouit dans son pays, Israël, d'une aura prestigieuse, Hanoch Levin, grand homme de théâtre "engagé", est encore bien méconnu en Europe. Depuis un passage remarqué à Avignon en 2005, il commence à être apprécié en France. En Belgique c'est du côté néerlandophone que l'on s'est intéressé à lui. Au KVS déjà, par la création d'une autre de ses pièces, "Schitz"(1), en version néerlandaise sur-titrée fr/en, comme "Kroum".


L'histoire du (sur)nommé "Kroum"(2), est banale. Elle peut se passer partout et n'est du reste pas située géographiquement. C'est comme le retour biblique de l'enfant prodigue mais dans un comité d'accueil  qui va déchanter. En effet, parti chercher fortune hors de ce "quartier défavorisé" de grande ville, loin d'avoir été un prodige, il est revenu bredouille : pas de femme, pas de fric… pas de fête. Kroum dérange alors car lui, au moins, "il a essayé l'envol". Il voit la sottise des rêves en toc des autres. Toutes ses tentatives pour échapper aux reproches maternels, tomber amoureux ou écrire un livre sont vaines. Il agresse, il en veut à ceux qui comme lui, veulent partir; il s'en veut de son impuissance. A la fin, confronté brusquement au drame personnel, on veut croire que, peut-être, il va acquérir la maturité qui lui manque et que, peut-être, il sortira de sa conviction désabusée qu'il y a deux catégories de gens : ceux qui savent profiter de la vie et ceux qui en sont incapables.

Des choses simples et universelles

 Ruud Gielens est ce jeune acteur-metteur en scène flamand qui s'était signalé par une mise en scène époustouflante au Kaaitheater (3). Excellent directeur d'acteurs, il sait insuffler du tonus à son équipe tout en préservant et mettant en valeur chaque personnalité au sein d'un même groupe homogène. Les comédiens pour qui l'auteur a prévu un sobriquet et donc "un type", osent aller jusqu'au bout des intentions dans une parfaite décontraction qui rend naturel le plus saugrenu. C'est aussi avec une belle économie de moyens scéniques, rendus très signifiants comme ce dispositif suggestif dans sa simplicité - les murs ont des oreilles et les fenêtres sont sans rideaux - qu'il donne une impression de quartier populaire animé avec des niches d'habitation où l'intimité est malaisée. Sans concession à toute mode ou "courant artistique" du moment, sans tape à l'œil, Ruud Gielens sait à la fois se montrer fidèle à l'auteur et efficace dans la représentation de son plaidoyer, toujours si actuel, en faveur de la responsabilité personnelle.

Suzane VANINA (Bruxelles)

1) KVS/De Bottelarij,10.1.2004, mise en scène de David Strosberg, qu'on retrouve comme l'interprète de Tachtiech dans" Kroum". Soit 2 des 56 pièces d'un des auteurs actuels (1943-1999) parmi les plus prolixes.
2) en hébreu :"membrane dégoûtante sur le lait" (ou "cheveu dans la soupe"…)
3) il s'agit, en 2006, de "Le moment où nous ne savions rien les uns des autres", pièce sans paroles de Peter Handke (voir écho)

Texte : "Kroum" de Hanoch Levin, version néerlandaise de Ruben Verhasselt/éditée par KVS(Brussel) & RO Theater (Rotterdam), d'après le texte de Hanoch Levin.
Dramaturgie : Tobias Kokkelmans
Mise en scène, scénographie, lumière : Ruud Gielens,
Interprétation : Herman Gilis, Mieke De Groote, Lukas Smolders, Jeroen Van der Ven, Katrien Declercq, David Storsberg, An Hackselmans, Evelien Van Hamme, Lorenza Goos, Youri Dirkx, Mira Helmer, Thijs Bloothoofd
Décor : Ruud Gielens et Ann Weckx
Son : Tim Gistelynck

Une Première belge/coproduction KVS/Belgique-RO Theater/Pays-Bas,  au KVS, Bruxelles du 29.4 au 3.5.2008 avant reprise en septembre et tournée - Tél : +32(0)2.210.11.12 – www.kvs.be

Crédit photo : Kurt Van der Elst

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche