Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 22:45
CONTE DOUBLE

Qui n’a jamais frissonné, enfant, à la lecture de Barbe Bleue le fameux conte de Perrault, un des plus sanglants des recueils pour enfants ? Que celui qui n’a jamais lu (et relu !) avec un délice mêlé d’effroi, le passage du cabinet renfermant les épouses mortes de l’ogre matrimonial, me jette la pierre ! Bien téméraires ceux qui prétendent ne pas avoir eu une moue de dégoût face à la description du « sang caillé » gisant sur le sol. Pour peu qu’il soit illustré, cela vous faisait dresser les cheveux sur la tête… C’est pourtant dans un spectacle plein d’humour et de modernité que la Compagnie Cas Public revisite la terrifiante histoire de l’homme à la barbe d’un bleu aussi surnaturel qu’inquiétant…


Vous fera-t-on l’affront de vous rappeler un des contes les plus tragiques de La Mère l’Oie ? Allons, pour ceux qui seraient passés à côté d’un des mythes de la lecture enfantine, nous allons nous y coller ! Le temps de mettre notre bonnet de dentelle et de nous remplumer un peu, c’est parti ! Il était une fois, donc, un veuf immensément riche à la barbe bleue. Ce dernier épousa une jeune femme qui eut le malheur d’être trop curieuse en visitant le cabinet interdit en son absence. Elle y découvrit toutes les épouses de son mari… mortes ! Sa trahison découverte, elle dut endurer le courroux de Barbe Bleue qui, en vrai barbare, décida de la tuer de ses propres mains. Mais, elle fut sauvée in extremis par ses frères qui tuèrent le monstre. La belle hérita de sa fortune et put enfin se remarier (avec un imberbe, probablement).


Pour raconter tout cela, trois hommes en blancs, deux filles en tutu. Cela commence en cacophonie : « Il était une fois… » - Non, il était DEUX fois !, « Il était TROIS fois ! », renchérit un autre. Tout de suite, la sauce prend. Les enfants rient, enchantés de voir sur scène les disputes entre bavards invétérés qu’ils sont eux-mêmes en classe… Quelques pas de danse plus tard, nos cinq conteurs sont installés sur une chaise. A leurs pieds, un océan de plumes rouges avec lesquelles ils vont pouvoir illustrer le fameux sang caillé, les noces entre l’innocente et Barbe Bleue, rendre créatif leur récit. Et, pour ne pas oublier que nous sommes dans un spectacle destiné aux enfants, la pédagogie est de mise lorsqu’il s’agit d’expliquer des mots un peu compliqués. Petite pointe d’exotisme venant du froid, la troupe est canadienne, renforçant l’humour par son bel accent québécois. On ne s’ennuie pas pendant la première partie, la preuve, le jeune public, le plus difficile à conquérir, reste bouche-bée. Nous aussi.

Bis repetita, mais en musique, maestro !

Puis, c’est reparti pour un tour, plus visuel cette fois, plus artistique. Les gestes remplacent la parole, la danse s’exprime sur des mélodies de Bach et, au fond de la scène, des plaques de tôle font office d’écran pour la projection d’images. Cette interprétation nouvelle du conte permet aux petits une première approche de la mise en scène moderne, un peu comme les prémices des Performances en matière d’art, le tout dans un humour toujours décalé. La répétition étant un des fondements de l’apprentissage, les enfants auront bien le temps de digérer cette histoire et de l’intégrer de deux façons différentes.

La troupe est jeune, dynamique, on sent qu’ils prennent plaisir à faire rire les enfants. C’est créatif, frais, cela dure à peine une heure, le tout pour une somme modique. Alors, n’hésitez pas, aller vous perdre dans le sombre cabinet de Barbe Bleue…

Marie-Pierre CREON (Paris)

Barbe Bleue (à partir de 8 ans)
Texte : Charles Perrault
Interprétation: Roxane Duchesne-Roy, Sébastien Forgues, Pierre Lecours, Susan Paulson, Bennyroyce Royon
Mis en scène Madeleine Saint Jacques
Lumière: Jean-François Gelinas
Musique : Jean-Sébastien Bach
Chorégraphie : Hélène Blackburrn / Compagnie Cas Public
Costumes: Denis Lavoie
Collaboration artistique : Sylvain Poirier
Photo : Rolline Laporte
Location : A partir du 13 Mai au 19 Mai 2008. Représentations tout public le samedi 17 Mai à 20h30 et le Dimanche 18 Mai à 17 h. Tarifs : 6 Euros par personne/ en famille/ enfants (moins de 12 ans) seuls. Et 9 euros pour un adulte seul.
Nouveau Théâtre de Montreuil, Salle Pierre Vernant, 10 Place Jean Jaurès (en face de la Mairie), 75 006 Montreuil. Métro : Mairie de Montreuil. Renseignements : www.nouveau-theatre-montreuil.com ou au 01-48-70-48-90. Site de la Compagnie Cas Public : http://www.caspublic.com/fr/barbe.html#photos











Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre CRÉON - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche