Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 23:06
A LA LETTRE (ET A VOS MARQUES) : UN VERITABLE MARATHON PHYSIQUE !

Pour cette plongée au cœur de la féminitude et du "syndrome du trentenaire", il faut prendre le long titre au pied de la lettre. En effet, c'est à une performance physique dans les trois couloirs de la piste imaginaire des "24 heures du Bonheur" que se livrent trois des acteurs du Groupe TOC, un Collectif connu pour ses recherches formelles novatrices.

L'idée excellente au départ devient quelque peu lassante par sa répétition et sa longueur. De même la démarche du Groupe Toc, qui (se) réalise de façon collective et vise à faire surgir le sens de la forme, à privilégier les points de vue personnels et "les codes de jeu atypiques et singuliers". Car ici pas de véritable surprise, même si le "style Toc" illustre à merveille le texte explosé, répétitif, obsessionnel de Marie Henry. Cette jeune auteur fut d'abord metteur en scène, avant de confier à Anne Thuot et aux comédiens du collectif bruxellois, la tâche de porter tous ses textes à la scène. C'est que le spectateur-fan, attentif à la démarche d'un groupe artistique parmi les plus intéressants de sa génération, est devenu exigeant. Ayant placé haut la barre de ces athlètes de la scène, il s'attend à d'autres surprenantes performances…


Pauvre Tina, dévorée par la "Toc Touch"…

Cela donne, avec des allures un peu potaches et une scénographie hétéroclite, comme faite de bric et de broc, un énorme jeu de massacre des lieux communs et des conditionnements d'une société formatée dont Tina Pools semble la représentante. Pas vraiment d'histoire en prélude à son fameux marathon de la dernière chance si ce n'est la relation, par tous, de la vie quotidienne médiocre de Tina et de ses proches : sa mère moquée, son frère diabolisé, sa collègue raillée, son chien maltraité… son idéal amoureux même, ridicule à souhait. Ses projets convenus, ses rêves stéréotypés sont joyeusement, férocement, mis en boîte, comme sa course éperdue vers ce Bon-heur, un mot dit avec dégoût…

Alors, Tina Pools n'aime personne et ne s'aime pas vraiment ? C'est du moins ce qu'il semblerait … car comment cerner la personnalité d'un être démultiplié, trituré dans tous les sens par plusieurs comédien/nes, un "jeu choral" (très tendance), qui, ici, parait moins approprié que pour les précédents spectacles de la compagnie. Ce qui était adéquat, s'agissant d'une absente dans le premier spectacle du TOC : "Moi Michèle Mercier, 52 ans, morte", comme pour aussi le très original et réussi "Mon Bras" de l'Anglais Tim Crouch (voir échos dans le site) s'avère ici moins pertinent et percutant. Il serait tout de même dommage que, se copiant lui-même, le style TOC tourne au procédé mécanique prévisible. Dommage que, à force de privilégier le "il/elle" par rapport au "je" et multiplier les dédoublements des personnages, tout "héros" ou "héroïne" en devienne immatériel, sans consistance ni accroche pour le spectateur. Une déshumanisation qui risque d'inspirer une certaine indifférence alors que l'on recherche, parait il, "le rapport immédiat et intime avec le spectateur". Reste le rythme, époustouflant autant qu'essoufflant. L'ensemble, très visuel, procure de multiples sensations à défaut d'émotions.

Suzane VANINA (Bruxelles)

Texte : "Les 24 heures de Tina Pools à la recherche de son bonheur" de Marie Henry (créé en 2003 par "Les Imposteurs",Differdange
Mise en scène : Mélanie Zucconi - "Regard" : Cédric Lenoir - Décor : Thomas Noël
Interprétation : Ludovic Barth, Mathylde Demarez, Hervé Piron, Raphaël Noël, Mélanie Zucconi
Lumière : Raphaël Noël
Image vidéo : Anne Thuot
Musique : Ludovic Barth – Son : Benjamin Dandoy

"Groupe Toc" au Théâtre Marni du 8 au 17.05.2008 – Tél : +32(0)2.639.09.80 – www.theatremarni.com -  Ensuite Théâtre de la Place/Liège, Théâtre de l'Ancre/Charleroi : voir leurs saisons 2008-2009

Crédits photos : Anne Thuot


















Partager cet article

Repost 0
Published by Suzane VANINA - dans En Europe 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche