Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 15:27

NOUVELLE QUESTION DE GUY MORIN

J’ai mal au Festival. Je lis, je relis, j’essaie d’espérer, d’y croire, de ne plus y croire, mais surtout je cherche à comprendre.

Alors les questions montent en surface, dont je soumets celle-ci.

On a pu lire sur Internet et ailleurs :

– jeudi 16 février 2006

André Benedetto communique
("http://www.ruedutheatre.info/article-1899553.html") :

« Il s’agit maintenant d’apaiser les uns et les autres, et de les rallier non pas dans une énième association […]. » ;

– communiqué du 20 février 2006

« Soucieux de l’avenir de leur Festival et désireux de se retrouver dans une véritable maison commune, ils ont fondé l’association Avignon Festival & Compagnies, sous la présidence d’André Benedetto. »

Entre ces deux messages émanant de la même personne, dont on sait qu’elle est une figure historique du Festival Off et qui ne peut qu’inspirer respect et confiance, comment alors, devant une telle contradiction dans les propos, pour l’avenir d’une manifestation qui implique autant le public et les artistes, et même à présent sa pérennité, comment empêcher l’esprit de ne pas s’égarer, là encore, dans trop d’interrogations à couper la gorge : incohérence ?… mensonge ?… manipulation ?… désorganisation ?… coup de force ?… maladresse ?… trahison ?… stratégie ?… connerie ?… irréflexion ?…

Pauvre Festival Off, moi qui t’ai tant aimé, vois-tu monter mes larmes ?

Propos recueillis par
Vincent CAMBIER

Cie Nice Théâtre vivant
Courriel : Nice Théâtre vivant

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans La saga du Festival Off
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche