Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 23:07
QUI VEUT FAIRE L’ANGE FAIT LE CLOWN

Les numéros de clowns sont longtemps restés, sur la piste des cirques, traditionnels, alignant les gags éculés, les pitreries élémentaires. Mais depuis une vingtaine d’années, ils n’ont cessé, sur des canevas de duos oppositionnels et à partir de personnages typés, de se renouveler.


La troupe BP Zoom (homonyme d’un groupe rock du Nord, ce qui ne rend pas facile les recherches sur le net) parie sur une tendresse poétique souriante. Face à face, Mister B, redingote, prestance à indices élevés de mondanités, lunettes d’intello ahuri et Mister P, crédule confiant, suiveur malhabile, godiche. C’est le couple même des oppositions comiques à la Laurel et Hardy, à la Lucky Luke et Averell Dalton, à la De Funès et Bourvil, à la Astérix et Obélix, à la Dean Martin et Jerry Lewis.


L’antinomie suffit déjà à créer le climat. Point besoin alors d’en rajouter dans les grimaces et les coups de gueule. Seulement quelques accessoires. Peu de paroles mais des grommelots ou des onomatopées. Voilà notre duo transformé en aéronautes. Dans leur nacelle de carton, ils survolent le monde et le public. Leur équilibre ne tient qu’à un fil et à une baudruche, même s’ils en perdent le lest d’une godasse avant de trinquer au champagne leur voyage funambule.

Voilà que les relie une histoire de chapeau, un apprentissage absurde de posture comique en vue d’un concours d’avions de papier où l’un réussit tout avec brio et l’autre rate lamentablement. Il n’y a pas loin de l’aéronef et de l'aéroplane aux oiseaux ; des oiseaux aux anges, il n’y a qu’un coup d’ailes et une paire de bretelles. Balourds devenus plus légers que l’air, ils virevoltent, papillonnent, rebondissent, oublient les lois de la pesanteur tout en accumulant les gags. C’est amusant, jamais trivial, nimbé d’une poésie bon enfant qui rend heureuses les familles venues en clan, du plus petit au plus grand, pour goûter autre chose que l’image plate d’un écran télé. 

Michel VOITURIER (Lille)

À la Maison de la Culture de Tournai le 6 mai ; au Prato, Théâtre international de Quartier, à  Lille les 30 et 31 mai.

A Wonderful world
Écriture, mise en scène : Jos Houben, Philippe Martz, Bernard Collins
Distribution : Philippe Martz, Bernie Collins
Accessoires : Pierre Lenczner, Jean-Louis Aguilar
Costumes : Sally Ruddoch Rivière
Équipe technique : François Poppe, Laurent Brimant, Jean-Marc François, Pierre Lenczner, François Hubert.

Production BP Zoom avec le soutien du Théâtre le Samovar à Bagnolet et l'Espace Périphérique, La Villette et Ville de Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche