Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 16:47
UN CLAUDE NOUGARO GRAND CRU

Bel hommage que celui rendu  par Olivier Chabasse, chanteur et musicien, à l'ami Nougaro, toujours vivant et immortel comme seuls savent le demeurer les poètes et surtout pas les Académiciens... Pendant une bonne heure, pour le public en vérité ce n'est que du bonheur !

Olivier Chabasse est contrebassiste et jazzman de formation. Mais, doté d'un beau timbre de voix chaleureuse, puissante, harmonieuse et bien posée, on ne peut que lui donner pleinement raison d'avoir voulu choisir dans le prolifique répertoire de « l'homme aux semelles de swing » quelques unes de ses meilleures œuvres. Certaines, très connues, sont depuis devenues des « musts » telles Armstrong, le Cinéma ou Cécile, ma fille... D'autres le sont moins mais méritent amplement de le devenir, telles notamment celles que notre moderne troubadour a extraites de l'album « l'Enfant-phare »... Comme les meilleurs vins, ces savants alliages de paroles et musiques ne peuvent que s'améliorer avec les années.


Des œuvres musicalement revisitées...

Mais ce qui renforce encore l'intérêt de l'événement, c'est sans aucun doute l'utilisation par Olivier Chabasse d'un étrange instrument, le Stick Chapman, qui est un véritable orchestre à lui tout seul et qu'il utilise en virtuose.  Cet instrument exclusivement électrique – inventé dans les années 70 par Emmet Chapman, guitariste-luthier américain et commercialisé à partir de 1974 - se présente sous la forme d'un manche sur lequel sont posées dix cordes. A la différence des cordes de guitare, celles- ci ne sont pas pincées mais frappées par les doigts du musicien comme celles d'un piano. En réalité, la technique de jeu est plus proche de celle du piano que de celle de la guitare...   On reste très surpris, voire émerveillés,  par la richesse des sonorités, l'amplitude des harmoniques, qui font de cet instrument une véritable source d'enchantement auditif...

La découverte de cet instrument original sur lequel notre chanteur-musicien ne se lasse pas d'improviser des variations  n'est pas le moindre des centres d'intérêt de ce concert-récital qui a, en vérité, quelque chose de magique...  D'autant que les projections au gré des chansons de dessins originaux aux traits puissants du « petit taureau de la ville rose », prêtés par Hélène Nougaro et l'association Claude Nougaro viennent avec bonheur nous rappeler que l'ami Nougaro était bel et bien un artiste complet.

Henri LÉPINE (Avignon)

« Le Taureau par les cornes » par Olivier Chabasse (chant et stick Chapman). Théâtre La Luna, 1, rue Séverine, 84000 Avignon. Tous les jours à 18h45.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri LÉPINE - dans En Région 2007-08
commenter cet article

commentaires

aldanjah 08/12/2009 21:06


spectacle vu plus d'une année après à paris :
http://critique-ouverte.blogspot.com/2009/12/le-taureau-par-les-cordes-paris-le-7.html

ca fait toujours son effet :)


Chronique Fraîche