Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 00:35

UNE SI PETITE SALLE POUR UN SI GRAND BESOIN D’ESPACE

 

Décidément, Les Trois Pilats ne font rien comme tout le monde ! Cette fois-ci, la Cie Les Éphémères réunis présentait une maquette d’un spectacle hybride pour musique électro, textes et comédiens allegro.

Un matériel de mixage. Deux enceintes. Trois comédiens. Un public laissé là, qui hésite à s’asseoir sur le sol, ou à rester debout contre un mur.

Pour ma part, j’accepte le défi de ne pas rester statique – les comédiens nous poussent à danser avec eux, circulent librement parmi le public. Ce qui m’amène à me poser la question : « Jusqu’où suis-je en droit de participer ? »

Étant donné que ce cabaret électro est censé se jouer en rave et dans des lieux bien plus spacieux, où le spectacle serait fatalement noyé au milieu d’un public qui n’est ni obligé de regarder le spectacle ni de se poser des questions telles que la précédente, l’effet reçu dans une si petite salle est, à mes yeux, faussé.

Ceci dit, ces personnages qui veulent se sortir désespérément des valeurs habituelles (notamment la religion) auront, je pense, un impact saisissant face à une ambiance de fête. On peut néanmoins regretter que ces textes (Novarina, Turini, Rebotier…) soient si difficiles à écouter avec une musique en continu, qui a tendance à les couvrir.

La prestation reste étonnante malgré cela et me pousse à aller voir ce cabaret électro au milieu d’une rave, et apprécier l’impact réel que peut avoir un tel spectacle.

Benoît MIAULE et Vincent CAMBIER (Avignon)

God on the beat (cabaret électro)
Cie Les Éphémères réunis • Avignon
Théâtre des Trois-Pilats 18, place des Trois-Pilats • Avignon
Tél. : 04 90 85 67 74
lestroispilats@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Cambier - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche