Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 13:32
Le mardi 24 juin 2008, le jury n’a su se départager puisqu’il a attribué le grand prix de littérature dramatique à deux auteurs :

David Lescot pour « l’Européenne » (Actes Sud-Papiers)

et à

Michel Deutsch pour « La Décennie rouge » (Christian Bourgois Editeur).


Les trois autres pièces finalistes étaient « Les tortues viennent toutes seules » de Denise Bonal (éditions Théâtrales) « Jojo au bord du monde » de Stéphane Jaubertie (éditions Théâtrales, coll. jeunesse) « Pour rire pour passer le temps » de Sylvain Levey (éditions Théâtrales). Les membres du jury de cette 4ème édition étaient exclusivement des auteurs de théâtre : Olivier Py (président), Louise Doutreligne, Christophe Honoré, Claudine Galéa, Mohamed Kacimi, Koffi Kwahulé, Elisabeth Mazev, Jean-Marie Piemme, Natacha de Pontcharra, Karin Serrres, Christian Siméon et Biljana Srbljanovic.

Ce « grand » prix érige enfin un écrit dramatique à l’état de littérature, comme l’a si joliment dit Denise Bonal lors de la cérémonie. Et, il permet de se rappeler que le théâtre est avant tout de la littérature. Michel Corvin, président de l’ANETH (Aux Nouvelles écritures théâtrales), quant à lui, souhaite « en finir avec la vieille opposition du texte et de la scène ».

En même temps, il permet de valoriser le travail trop souvent oublié des éditeurs. Ce concours a déjà récompensé lors des trois éditions précédentes les auteurs que sont Marc Dugowson, Denise Bonal, Daniel Danis, Joël Pommerat. Fort de ces précédentes expériences, le Grand Prix compte bien poursuivre la course de la longévité. Aussi est–ce dans une salle de l’Odéon presque pleine qu’Olivier Py, maître des lieux et  par deux fois président du jury, exprime sa bienveillance face à l’événement. La cérémonie était orchestrée par Jean-François Perrier, qui présentait les pièces finalistes, des lectures mises en espace étaient réalisées par les comédiens Quentin Baillot, Anne Benoît, Jacques Bonnaffé et Marie-Armele Deguy. S’en suivait un entretien avec l’auteur, le plus touchant fût bien celui de Denise Bonal, lauréate du prix 2006 pour sa pièce « De dimanche en dimanche » (éditions Théâtrales).
.
Le Grand Prix, d’un montant de 2500 euros, est financé par le Ministère de la culture et de la communication à travers le CNL et la DMDTS.
Pour davantage de renseignements consulter le site de l’ANETH.

Florence LE JUEZ (Paris)




Partager cet article

Repost 0
Published by Florence LE JUEZ - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche