Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 10:47

«Qui se ressemble s'assemble» dit le proverbe, mais si, à l'image de deux aimants, les contraires s'attiraient ? La compagnie le Chœur du Théâtre nous présente l'histoire d'un couple que tout oppose mais que le destin réunit. Il en ressort une pièce fraîche et rythmée à la sauce comédie sentimentale.

L'Amour, quelle alchimie complexe ! Pierre et Papillon, un « intello » de droite et une baba de gauche, sont deux symboles, deux icônes : à eux deux ils résument la génération 80. Leur amour impossible, c'est l'union conflictuelle de tous les contrastes de notre époque.



Un duo rythmé et intelligent

Le lien de parenté avec le succès télévisuel « Un Gars, une Fille » semble évident. Mais Pierre et Papillon le dépasse par son intelligence du texte tout en affichant la même fraîcheur que son aîné. Ici, il n'est pas question d'un macho (parfois) stupide ou d'une fille superficielle : ils sont attachants parce qu'ils nous ressemblent vraiment. Le texte de Murielle Magellan a le talent de s'écarter de certains clichés faciles pour rire de chose plus profondes : les convictions politiques, les clivages sociaux, l'ambiguïté des sentiments, toutes ces petites choses politiquement incorrectes qui ne peuvent être aisément traitées dans un programme grand public.

Le Chœur du Théâtre est à la hauteur de sa réputation. Un an après « Percolateur Blues », on retrouve avec plaisir Paul Lapierre et Juliette Tresanini dont le talent ne faiblit pas. L'ensemble et rythmé et interprété avec finesse.

Un petit côté cinématographique

Les différents clins d'œil au cinéma ne passent pas inaperçus. La polémique éclate alors : le Théâtre peut-il être du cinéma vivant?  A la vue du spectacle, le « oui » semble s'imposer. Toutes ces petites trouvailles faute de faire sombrer le grand Théâtre de monsieur Molière le réinventent et l'enrichissent. Le spectateur se laisse emporter avec plaisir dans cette plongée dans le temps, où l'histoire du couple croise quelque part l'histoire des 20 dernières années. On rit, on s'attache, et on finit par se dire à l'instar de l'héroïne, Papillon: « C'est drôle, la mémoire ».


Sébastien COTTE (Avignon)

Les réactions du public :

« J'ai bien aimé, l'idée de départ est bonne et bien exploitée. J'ai beaucoup apprécié les quelques clins d'œil faits au cinéma. Les acteurs ont du talent : un spectacle à voir. »
Numa, 21 ans, étudiant

Pierre et Papillon de Murielle Magellan
Mise en scène : Frédérick Sigrist
Avec : Paul Lapierre et Juliette Tresanini
Musique Originale : Fusion
Compagnie Le Chœur du Théâtre
Théâtre des corps saints 76 pl. des corps saints 84000 AVIGNON
Réservation : 04 90 16 07 50

Du 10 juillet au 2 août à 21h


Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien COTTE - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Dominique Perrin 30/07/2008 22:37

J'ai vu la pièce hier soir, j'ai aimé d'emblée le naturel des comédiens, les trouvailles de mise en scène. Pas de temps mort, le ryhme est soutenu et le propos fait mouche. C'est l'un des spectacles que j'ai préférés parmi ceux vus cette année (16 en tout)

Chronique Fraîche