Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 20:01
ATTENTION : SPECTACLE VIVANT !

Après « Derniers remords avant l’oubli » de Jean-Luc Lagarce, les six comédiens du collectif Drao montent « Push Up » de Roland Schimmelpfennig. Auteur allemand contemporain, Schimmelpfennig propose avec cette pièce une vision contrastée de l’entreprise.

S’intéressant aux « membres humains » qui composent une multinationale, il dépeint les extrêmes. D’une part et en haut : les « battants », « décideurs » et autres « forces propositionnelles » ; et d’autre part, les plus petits : l’équipe de surveillance du siège. Les premiers, drogués à l’ambition, ont perdu le contact. Ils ne savent plus aimer, sauf exception purement physique et quasi animale, ont des problèmes de poids ou de garde-robe, souffrent de l’absence ou de l’insistance des regards posés sur leur personne. A l’autre bout de la chaîne, Heinrich et Marie, en uniforme, travaillent très tôt ou très tard et rient bien de l’invraisemblable spot TV de l’entreprise.
On serait au bord de regretter le caractère légèrement caricatural de cette image du monde de l’entreprise, lorsque l’on est saisi par la justesse des « petites choses ». En effet, avec cette pièce, le collectif Drao poursuit son « inspection » des minuscules ressorts qui régissent les actions humaines. Désirs paradoxaux, incompréhension de soi, envie de connaître l’autre et incapacité à sortir de son enclos mental personnel.

Il faut noter que les personnages féminins sont explorés avec au moins autant de précision que les personnages masculins, et ce, tant par le texte que par la mise en scène. Coup de chapeau tout particulier à Fatima Soualhia Manet, impressionnante « chèfe » d’entreprise.

La mise en scène, extrêmement rythmée, pousse le texte au maximum de ses possibles. La sensualité y est présente et les comédiens en jouent sans manières. Il semble que le cadre de leur première rencontre (un atelier d’interprétation dirigé par Philippe Adrien) ait donné sa tonalité à leur travail car on y sent l’énergie inventive propre aux expériences de recherche de groupe, notamment dans leur maîtrise de l’espace et du rapport aux spectateurs.

Clio LACROIX (Paris)

Push-up, de  Roland Schimmelpfennig - durée : 1h45
Mise en scène : Collectif DRAO
Avec : Stéphane Facco ,  James Joint , Christophe Vienne ,  Fatima Soualhia-Manet , Sandy Ouvrier, Maïa Sandoz.
Lieu : Cartoucherie de Vincennes - Théâtre de la Tempête - Jusqu'au 2 avril 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Clio LACROIX - dans Chroniques 2005-06
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche