Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 19:51

BEAUTE, LUXE, ZEN ET VOLUPTE

Durant le Festival, on rencontre parfois des Objets Théâtraux Non Identifiés, des spectacles dont le genre reste difficilement définissable mais qui ont cette petite chose, cette flamme, qui attire l'attention du spectateur, la capte et marque ensuite sa mémoire. Riz Flambé est un de ces OTNIs, un spectacle précieux, sensible et esthétique.

Théâtre, danse, chant, performance? Il y a un peu de tout ça dans Riz Flambé. Une histoire? Pas vraiment. L'histoire, c'est celle du spectateur, celle qu'il se construit à la vue des différents tableaux défilant sur scène. Tableau est le mot semblant le plus juste, car ce spectacle s'analyserait comme une œuvre d'art plutôt que comme une pièce de théâtre.
Une jeune fille avance sur scène. Ses vêtements, à l'instar du décor et du sac qu'elle transporte, sont usés par le temps, salis et obscurcis par la mémoire. Riz Soufflé, c'est un travail autour du passé: le passé collectif d'une nation, Taïwan, mais aussi le passé individuel de chaque spectateur. Le but de la troupe: fabriquer des images frappantes, des images parlantes poussant le public à se remettre en question.



Une beauté millimétrée

Rien n'est donc laissé au hasard. Chaque pas est millimétré, chaque geste est calculé, répété. Il est extrêmement difficile de résumer par des mots ce qui se passe sur cette scène sans risquer d'égratigner la fragile dorure qui la recouvre. Ce qui reste par contre descriptible, ce sont les émotions ressenties en sortant de la salle. Le calme, une forme de paix intérieure, de la joie et, pour certains, de la mélancolie. Le RIVER BED THEATRE  nous propose ici une expérience qui se vit plus qu'elle ne se regarde, une vague d'émotion qui submerge la salle.

Sébastien COTTE

Riz Flambé,  au Théâtre le Funambule à 21h55 - Réservation: 04 90 14 69 29
Scénario et mise en scène: Craig Quintero
Scénographie: Carl Johnson, Yen Yitzu, Joyce Ho, Kowei Huang
Avec: Felicia Huang, Chung Li-mei, Yeh Su-ling, Cheryl Quintero, Yilin Yang
Lumière: Liao Wei-ling
Costumes: Chen Yu-Ping
Vidéo: Winnie Hu

Photo @DR

Les réactions du public:

« Nous avons beaucoup aimé cette pièce. C'est un moment magique qui nous pousse à l'introspection. C'est un rêve, hélas, trop bref. » - Alice et Fidelita, 18 ans, étudiantes italiennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien COTTE - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Novalis 22/07/2008 11:29

Riz Flambé est un des 5 spectacles venant de Taiwan pour le Festival.
Il est bien, mais s'il y en avait 1 à conseiller, je vous propose d'aller voir "L'Adieu de L'Ombre", qui se joue aussi au Funambule à 13h00.
Représentation franchement  de très haut vol pour cette création 2008 qui mériterait une bien plus large couverture.
L'Adieu de l'Ombre est pour moi LE spectacle à voir sur le festival.

stef 18/07/2008 15:57

.... juste : on ne sait pas pourquoi le chroniqueur par le zen pour un spectacle ni réligieux ni japonais...

Chronique Fraîche