Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 09:42
FAUX PROVENÇAL OU VRAI DANDY PARISIEN ?

Vrai-faux, quelle importance, puisqu’on est plongé dans l’univers du conte. Entre « faux » Provençal et « faux » dandy, Jérôme Bru évoque, avec légèreté et affection, le « vrai » Daudet, pour le plaisir des petits et des grands.

Ici, en Provence, quand on entend « Ce sont les lapins qui ont été étonnés », on croit entendre « Il était une fois »... Dans la salle du collège Joseph Vernet, les enfants sont assis devant, sur des coussins, et tout le monde entre de plain-pied dans l’univers de la Chèvre de Monsieur Seguin, des collines au parfum de thym, des cigales et des tambourins.
Pourtant « Les Fables de mon moulin» bousculent, dès leur titre en clin d’œil, l’image d’Epinal d’Alphonse Daudet : entre Fontvieille, Paris et Maillane - avec Mistral qu’il admire -, l’homme promène sa curiosité juvénile, sa naïveté charmante, sa vanité enfantine, avec la même bonhomie séduisante, la même désinvolture désarmante.



Qui, de l’auteur ou de l’acteur ?

Ainsi, de salon parisien en garrigue provençale, de mondanités urbaines en mélodies populaires, cet aimable vagabondage biographique et littéraire sème, à fines touches, un portrait impressionniste et souriant, aux accords variés de l’accordéon de Patrick Licasale. Faux Daudet ou vrai Jérôme Bru ? Qu’importe ! Le trait est léger, on emboîte volontiers le pas alerte avec Jérôme-Alphonse, acteur-auteur, jusqu’aux... garrigues parisiennes et aux salons provençaux. Après tout, dans un conte, tout n’est-il pas permis, et l’essentiel n’est-il pas de se faire plaisir ? Ici le but est atteint...

Geneviève DEWULF

« Les Fables de mon moulin d’après les Lettres de mon moulin & autres récits d’Alphonse Daudet », Collège Joseph Vernet, 34, rue Joseph Vernet, 06 24 42 17 07 (erreur de n° de téléphone dans le programme), salle A, 18h, durée 1h, jusqu’au 2 août, 8€ / 5€.

Interprètes : Jérôme Bru, Patrick Licasale.
Réservation également auprès de la compagnie : 06 24 73 15 78.

Photo © Geneviève Dewulf

Partager cet article

Repost 0
Published by Geneviève DEWULF - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

LYDIE 16/07/2011 22:53



J'ai bien apprécié ce spectacle sur la vie de DAUDET , un petit air provençal ... et parisien de l'époque ! A ne pas manquer !



Chronique Fraîche