Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 13:51
COUP DE CŒUR RUEDUTHEATRE

LIKE AN ANGEL


La danseuse et chorégraphe berlinoise Nejla Yatkin, presque incognito à Avignon, confie à nos sens deux solos d’une élégance rare, à l’image de sa nature troublante, inspirés par l’allemand Wim Wenders et ses fameuses « ailes du désir ».  Une chorégraphie raffinée et une présence ensorcelante à découvrir d’urgence.

D’origine turco-arméno-égyptienne, Nejla Yatkin a grandi à Berlin et se partage actuellement entre New York et Washington, où son travail chorégraphique est salué par la critique (New York Times par exemple). Son aventure en solitaire dans un Off hétéroclite, isolée qu’elle est parmi un millier de spectacles, vaut en soi son pesant de tulle.

Lois Greenfield © DR

« For People with Wings » conte l’histoire d’un long effeuillage sensuel et intrigant, où la femme, dans une mue emplie de volupté, va sortir de la chrysalide noire qui l’enferme pour s’affirmer dans toute la vérité de son indépendante nature. Dès les premiers mouvements, Nejla Yatkin, cet aigle noir, atteste d’un don si naturel à caresser la scène de son corps à la beauté sculpturale et aux muscles dessinés comme par un peintre, qu’elle nous laisse augurer bien vite des instants précieux. Par sa tignasse bouclée noire de jais, par sa plastique et son visage almodovariens, par son tempérament que l’on devine de feu, par ses ondulations sensuelles, sur scène, Nejla Yatkin est grâce, désir et tentation.

Astrid Riecken, photographer for the Washington Times © DR

Une pause permet au temps de suspendre son vol après que le public ait suspendu son souffle, et à la créature fantasmée, qui déconcerterait le plus brillant ornithologue, de reprendre son envol.

En deuxième partie « Echoes of Hope for Those still on the Ground » montre d’abord l’artiste drapée de blanc, son corps semblant ne pas finir de s’étirer et de s’extraire de soubresauts extatiques. Ce solo figure les étapes de la vie d’une femme : la conception d’abord ; dans l’originale « danse du dos » du début, d’où naissent des ailes, les entrechoquements frénétiques des muscles dorsaux révèlent un pouvoir érotique insoupçonné. Puis vient la naissance avec une chorégraphie (un peu plus simple) autour de l’eau, suivie par l’adolescence (l'artiste s'amuse visiblement beaucoup de cet épisode avec sa corde à sauter), la maturité (la figuration du cadre professionnel exprime non sans humour la mécanique de la déféminisation) ; enfin, la vieillesse, avec poudre blanche et parapluie, comme simples accessoires, et le questionnement autour du rôle des ailes comme un moyen de s’envoler vers le paradis. Ou pas. L'interprétation, comme l'oiseau, comme l'ange, est libre. Nul besoin d’une mise en scène extravagante pour appuyer la flagrante poésie qui nous submerge.

Longtemps après la médusante performance, l’image suave de la danseuse, insaisissable Esméralda qui virevolte au vent, s’imprime devant nos yeux encore ébaubis, comme un souvenir obsédant.

Stephen BUNARD

Réactions du public :

« J’ai adoré. On comprend bien que c’est une métaphore de la vie d’une femme ; c’est théâtral, il y a de l’invention, beaucoup de grâce, et de la maîtrise. »
Michel, 52 ans, enseignant

Wings of Desire, de Nejla Y. Yatkin
Interprète : Nejla Yatkin
Chorégraphie : Nejla Yatkin
Costumes : Judy Hanson
Musique : Sheila Chandra, Jurgen Knieper, Evelyn Glennie
Gilgamesh Théâtre 32, rue Carreterie – Avignon - Réservations : 04 90 25 63 48
Du 10 juillet au 1er août 2008 à 21h15
www.ny2dance.com


Partager cet article

Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche