Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:15
CLOWN À OUTRANCE

Jackie Star est un clown démoli. Un coup d'œil à son affiche, sous-titrée «Au moins t'auras vu un bon spectacle dans ce festival de mer » suffit pour s'en persuader.

Voilà sur le papier. Dans la réalité, si Jackie Star se situe sans aucun doute aux antipodes de la mièvrerie, l'hôtesse n'est pas si trash que cela. Un peu cinglée oui, hystérique parfois, alcoolique sûrement, et dont les crises régulières - spasmes et insultes - perturbent sa mission. Car l'ancienne hôtesse de l'armée de l'air, s'est, suite à un crash aérien, reconvertie et elle réalise désormais des conférences sur l'élégance et la beauté.



Au final, on retiendra peu de choses de l'élégance et de la beauté, mais on se souviendra certainement de Jackie Star. Ce spectacle au rythme intense présente un clown sous tension aux postures caricaturales. Figure très stylisée, l'hôtesse ne cesse d'enchaîner tics verbaux et physiques, se maintenant dans le registre permanent de l'excès. La clown demeure en cela proche du sketch, ne prenant guère le temps de « poser » son personnage en le brossant, au contraire, à grands traits. Un parti pris qui tend parfois à atténuer la portée du propos, qui  reste ainsi plus gentiment mordant que véritablement féroce.



Jackie Star et ses doubles

Seuls quelques événements viennent interrompre la mise sous tension incessante : l'apparition fugitive d'une autre Jackie Star, la déclamation d'une tirade d'Horace de Corneille et la scène finale, où Jackie Star - à nouveau deux- chante un air d'opéra. Ces moments éphémères sans cohérence avec le spectacle sèment le trouble, éveillant la curiosité. Mais ces instants en suspension à la beauté insensée n'aboutissent à rien. Et Jackie Star nous séduit alors surtout par sa capacité à passer de mimiques féroces à un chant lyrique d'une rare puissance.


Caroline CHÂTELET


Jackie Star, l'élégance et la beauté
Écrit par Charlotte Saliou
Interprété par Charlotte et Delphine Saliou
Théâtre La Luna, 1, rue Séverine, Avignon
Jusqu'au 2 août, à 23h30, relâche tous les mercredis
www.jackiestar.net






Photo © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline CHATELET - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche