Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:41
LA BEAUTE DE LA VACUITE

''Show Case Trilogy'' programmé dans le cadre des Hivernales développe un univers à l'esthétique séduisante. Mais si la Compagnie Etant-donné nous convainc de sa maîtrise plastique, elle laisse plus sceptique sur sa capacité à interroger des concepts. Joli, rien de plus.

Mais très joli tout de même... Le triptyque, constitué du trio ''Let's dance'' (2007), du solo ''Laps'' (2006) et du duo ''Beauté plastique'' (2005), est interprété par Marie Rual, Frédérike Unger et Jérôme Ferron. Dans ''Let's dance'', pièce la plus aboutie et énergique, les danseurs évoluent mus par un besoin de partage. Se jetant à l'assaut du 'white cube', ils jouent de leur corps avec un air désabusé et nonchalant, enchaînant postures loufoques et chorégraphies empreintes d'humour. Drôle, mais surtout vivante, cette danse conjugue la précision à l'autodérision et les artistes éprouvent devant nous une possibilité de communauté. Où la jubilation des corps et la finesse du travail de composition donnent à la pièce toute sa puissance.


''Laps'', plus austère, présente un danseur dans l'attente. Jérôme Ferron accomplit des gestes simples et semble condamné à leur immuable répétition, la présence d'une vidéo nous rappelant l'absurdité du temps qui passe. Enfin, ''Beauté plastique'' mêle projection, musique et danse dans un objet proche de la performance, où l'on assiste à la construction d'un espace et à son utilisation par le duo.

Perfection du dérisoire

Esthétique léchée, lumières franches, costumes simples, scénographie minimale et essentielle, tout participe de la création d'un univers cohérent. Mais si les trois volets bénéficient d'une incontestable beauté plastique, la réussite visuelle impeccable ne parvient pas à masquer certaines lacunes. Ainsi, l'ensemble du propos – en dépit de ses ambitions revendiquées – demeure très anecdotique. On reste au final dans une forme de légèreté du dérisoire, qui empêche d'adhérer à l'intégralité de la forme. Et on finit par se lasser de ce (très) joli objet.

Caroline CHÂTELET

 Showcase Trilogy
Compagnie étant-donné
Chorégraphie de Jérôme Ferron et Frédérike Unger,
Interprété par Marie Rual, Jérôme Ferron et Frédérike Unger
Création sonore Hubert Michel
Musique Igor Stravinscky, Maurice Ravel, Piotr Ilitch Tchaïkovski
Vidéo et animation Nicolas Diologent, Etienne David, Frédérick Pickering
Lumières François Maillot, Franck Guérard
Sonorisation Johan Allanic
www.etantdonne.fr

Du 10 au 26 juillet à 10H30 au studio des Hivernales. Relâche les 15 et 21 juillet. Tél. 04 90 82 33 12.

Photo © Jean-François LANGE


Réactions du public:

« C'est vraiment très travaillé, mais un peu long vers la fin. »
Stéphanie, 32 ans, Lyon.

« Pas mal, ça fonctionne plutôt bien. »
Pierre, 29 ans, chargé de production, Marseille




Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline CHATELET - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche