Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 00:13
LA TECTONIQUE DES BLAGUES

L’humoriste revient avec un best of décoiffant, mêlant textes aiguisés et hilarants et visuels écolo-économiques. L’as de la récupération recycle ses meilleurs sketches, mais le rire, lui, n’est pas de seconde main.

Cela fait plus de vingt ans que Gustave Parking monte sur scène et descend dans la rue présenter ses visuels fous et ses bons mots débités comme une mitraillette – comparaison qu’il renierait car l’homme est un pacifiste écolo. En vingt ans, les guerres et la pollution n’ont pas été en s’amoindrissant. De quoi faire pleurer bien des clowns, mais pas Gustave Parking, qui continue de se battre à coups d’aphorismes bien sentis.



Le nouveau spectacle de cet « intégriste de la tolérance » est un best of entrecoupé de nouvelles piques liées à l’actualité. Rien de bien nouveau donc, pour qui connaît un peu le bonhomme, mais étrangement, il est difficile de s’en lasser. C’est que Gustave Parking évolue dans un registre comique à part, à l’heure où la France ne jure plus que par le stand-up. Lui a toujours un pied dans l’actualité – en vrac la tectonick, Nicolas Sarkozy, bien sûr et les jeux-vidéos – et l’autre dans un monde baroque où les poireaux sont des palmiers, et des bulles de savon fluorescentes une allégorie de la recherche scientifique.

Rire jaune mais rire quand même

Gustave Parking est drôle à l’extrême – un comble pour lui qui déteste les extrémismes – mais il provoque souvent un rire malade, un rire jaune comme le maillot du Tour de France: « quelle est la différence entre un drogué et un cycliste ? il y en a un qui est sponsorisé… ». Ah ah aïe…
Par rapport à ses débuts, Gustave Parking s’est calmé mais pas assagi ; il aime toujours autant mettre les pieds dans le plat, que ce soit à propos de TF1 ou des politiques culturelles et leur système de subventions au fonctionnement parfois obscur. Mais son sujet préféré, celui pour lequel il devient poète, c’est la planète que « l’homme a sali à force de vouloir se la rendre propre ». Je vous laisse réfléchir là-dessus, comme il dit.

Morgan LE MOULLAC

De Mieux en Mieux pareil
Au Théâtre Notre-Dame à 20h jusqu’au 2 août, 04 90 85 06 48
Ecrit et interprété par Gustave Parking
Photo © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Morgan LE MOULLAC - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche