Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 12:06
UN BIEN BIO SPECTACLE

Avec cette adaptation théâtrale du roman éponyme d’Henri Cueco que le film de Jean Becker avec Daniel Auteuil et Jean-Pierre Daroussin à contribuer à faire connaître, la Compagnie les Délices propose au public de goûter à ces  joies simples qu’offrent toujours les moments d’humanité.

Voici deux hommes qu’apparemment tout distingue. L’un est un artiste-peintre renommé, cultivé, citadin. L’autre est jardinier, et sa culture à lui, ce sont les courgettes et les choux. Il n’a jamais entendu parler de Matisse ni de métaphysique et vit dans un HLM à la campagne. Mais c’est justement dans leurs différences que s’enracine leur profonde amitié. Et c’est toujours avec un plaisir réciproque qu’à travers leurs conversations autour de l’art, de l’amour ou du jardinage chacun expose sa philosophie et reçoit humblement celle de l’autre…
 

Dialogue avec mon jardiner
c’est avant tout l’histoire d’une amitié entre deux hommes. Mais c’est aussi une savoureuse réflexion sur l’Homme, son rapport à l’autre et au monde qui est amorcée ici avec beaucoup de  modestie et de talent.

Des mots nature
  
Didier Marin et Philippe Ouzounian ont souhaité faire une adaptation théâtrale  « au plus près du texte » d’Henri Cueco afin d’en conserver toute la quintessence. Le premier campe admirablement le rôle du jardinier un peu beauf  en prenant soin de ne pas donner dans la caricature grossière et méprisante du « cul-terreux». Le second interprète avec une certaine profondeur celui de l’artiste-peintre placide et ouvert. Ensemble, ils forment ce duo attachant qui traduit au plus juste cette relation d’amitié.

Pour la mise en scène, la simplicité semblait s’imposer comme une évidence et Sylvie Leveillard ne s’y est pas trompée. Dans un décor minimaliste, composé d’une toile de fond évoquant la campagne et l’automne, d’un tabouret et de lumières discrètes, seule la façon dont  les comédiens s’adressent leurs répliques évolue. L’alternance de dialogues directs et de monologues face au public insuffle du rythme à ces conversations faites de mots ordinaires.  La sobriété est de mise pour permettre au spectateur de s’imprégner simplement de ces échanges qui recèlent un suc dont la saveur, plus douce que le miel, est celle de l’amitié, du respect, de la tolérance. C’est un moment dense d’humanité qui nous est offert, un concentré de vie servi avec un zest d’humour. En un mot : un délice.

  
                                                                                                 Idrissa SIBAILLY

Dialogue avec mon jardiner
La Compagnie les Délices

Théâtre Notre-Dame (Lucernaire Avignon) jusqu’au 2 août
17 rue du Collège d’Annecy
Réservation : 04 90 85 06 48
 

Texte : Henri Cueco
Mise en scène : Sylvie Leveillard
Avec Didier Marin et Philippe Ouzounian
Photo © DR


Réactions du public :


« C’était très émouvant, on a l’impression que chacun vit sur sa planète et que ce qui les lie c’est le regard qu’ils portent sur la nature… »
Véronique, 45 ans
  











Partager cet article

Repost 0
Published by Idrissa SIBAILLY - dans Festival Off 2008
commenter cet article

commentaires

Nicole Berling 02/08/2009 10:15

Grosse déception : c'est un spectacle de patronage avec des acteurs qui surjouent (particulièrement Didier Marin).Nicole Berling

huguet 13/08/2008 15:59

Un texte qui nous parle d'amitié au-delà des différences, de la difficulté de communiquer, des petits plaisirs qui font d'un quotidien un moment d'exception. La complicité des comédiens nous offre de beaux moments d'émotion avec une interprétation particulièrement talentueuse de Didier Marin qui campe un merveilleux jardinier qui nous mène du rire aux larmes ... une belle performance de comédien au service d'un texte ! A consommer sans modération !F.Huguet

Philippe Chartier 07/08/2008 21:42

On a quand même l'impression que Didier Marin n'est pas vraiment un acteur. Il se regarde jouer et semble très content de sa prestation. C'est un peu du café-théâtre !P. Chartier

Chronique Fraîche