Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 14:27
RECITS MANIPULES

Une compagnie réunionnaise investit pour un mois le Tarmac de la Villette, avec une création où les marionnettes se suivent et ne se ressemblent pas. Six accidents cruels et drôles portés par des comédiens manipulateurs tout autant précis que présents.

Accidents, ce sont d'abord des récits. Courts donc, et imaginés par les comédiens des Alberts. À partir de ce matériau multiple, l'équipe emmenée par Martial Anton, directeur artistique de la compagnie Tro-Héol, a élaboré la structure du spectacle. Le résultat est une proposition ludique en forme de puzzle, constituée de six univers à l'esthétique soignée. Les confidences d’une vieille dame alternent avec chaque récit, rythmant ainsi l'ensemble du spectacle.



Unité dans la multiplicité

Les histoires sont simples. Les personnages ne sont ni des héros, ni de grandes figures, les entre-sorts s'attachant plus à nous conter de petits morceaux de quotidien. Une soirée banale dans un immeuble dont les habitants se passionnent pour un feuilleton télé, un garçonnet attendant consciencieusement une lettre de son père, un clochard père de famille à deux doigts de renouer contact avec ses enfants... Ce sont des vies ordinaires, permettant au public une identification et une complicité rapide avec le propos. Jusqu'à l'accident fatal dont chacune est touchée. On bascule alors selon les récits dans le fantastique, l'étrange, ou au contraire dans la réalité la plus crue et la plus dure. Si les histoires sont multiples, l'unité réside dans cette chute, dénominateur commun suscitant, par sa clôture bien souvent cruelle, le rire.

Cohérence formelle

Accidents affirme des choix esthétiques cohérents, contribuant à donner son unité au spectacle. Une scénographie épurée, une création lumières raffinée, ainsi que des marionnettes toutes différentes mais très stylisées, d'une facture volontairement assez pauvre participent de l'homogénéité de la proposition. Seuls les partis pris musicaux soulignent un peu trop clairement la volonté de séduction à tout prix. Chaque morceau, issu de la culture populaire, renvoie à des références partagées par tous, ne pouvant que favoriser notre adhésion au propos. On regrette parfois la présence de cette musique un peu trop explicite. Mais force est de reconnaître que l'univers est parfaitement maîtrisé, et que les images minutieusement élaborées possèdent une forme de beauté simple. Ainsi, tous les artifices mis en œuvre pour nous embarquer dans cette traversée d'accidents touchent aisément leur but.
 
Corps manipulant

Au-delà des petites épopées narrées, dont certaines pêchent parfois par excès de démonstration, Accidents développe un singulier rapport au comédien et à l'objet. Si les comédiens sont habillés de noir, ils ne se camouflent pas pour autant et participent autant au procédé de la narration que les marionnettes. Au ballet des figures s'ajoute celui des manipulateurs, dont la présence enrichit les sentiments dépeints. La précision de leur manipulation, doublée quelquefois d'une forme de complicité avec les marionnettes tend à donner de l'épaisseur à ces petits et bien souvent terribles accidents. Une création pratiquant l'art de la manipulation et de la séduction avec humanité et simplicité. 

Caroline CHÂTELET (Paris)


Accidents
Mise en scène Martial Anton
Comédiens manipulateurs : Isabelle Martinez, Alexandra Shiva Mélis, Stéphane Deslandes, Vincent Legrand
Création marionnettes : Alexandra Shiva Mélis exceptée Marguerite : Gladys Mnémonide et Joseph : Séverine Hennetier
Costumes et décors :Séverine Hennetier
Musiques : création originale de Gladys Mnémonide
Création lumières : Laurent Filo
Regard complice : Robin Frédéric

Du 5 au 30 août
Du mardi au vendredi à 20, samedi à 16h et 20h

Le Tarmac de la Villette
Parc de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Tél : 01.40.03.93.95., www.letarmac.fr, contact@letarmac.fr


Photo © Gilles Dumur

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline CHATELET - dans À Paris 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche