Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 23:42
THE SPANISH SCOTTISH PLAY

Les Hangars du Matadero accueillent Macbethladymacbeth, une traduction légèrement modifiée du texte shakespearien mise en scène par le valencien Carles Alfaro.

On connaît la légende. Au Royaume-Uni, Macbeth est considérée comme une pièce porte-malheur. Mieux vaut ne pas la nommer et préférer la périphrase « the Scottish Play » si l’on ne veut s’exposer à l’échec de sa représentation. C’est une des raisons qui ont conduit Carles Alfaro à changer le titre de la pièce en  Macbethladymacbeth… mesure qui n’a pas suffi à contrer le destin ! Après la chute fatale de Francesc Orella (Macbeth), les représentations durent être interrompues pendant quelques jours. La reprise fut donc doublement attendue, cette pièce coïncidant aussi avec le retour sur les planches d’Adriana Ozores pour le rôle titre, après 12 ans d’absence. Ce n’est pas rien. Elle se voit confier le rôle réputé le plus difficile du répertoire féminin, de surcroît amplifié par l’adaptation d’Alfaro et du traducteur et philologue Esteve Miralles. Conférer plus d’importance au personnage de Lady Macbeth permettait, selon le metteur en scène, de rendre la pièce plus cohérente. « La mort de mon personnage n’est plus aussi abrupte » affirme l’actrice, « elle s’inscrit dans une évolution qui fait davantage sens avec le reste de la tragédie ». La traduction, combinant vers et prose, cherche à respecter le style de Shakespeare. On a ôté toute la geste épique de la tragédie, réduit au minimum (8) le nombre de personnages. Le texte gagne peut-être en simplicité. Il perd assurément en génie.     


 
Une scénographie de maître

Il est vrai qu’entendre les vers élisabéthains dans la langue de Cervantès est quelque peu déroutant. Qu’ainsi interprétée par Adriana Ozores, la folie du remords rappelle parfois ces femmes au bord de la crise de nerfs d’Almodovar. Que les costumes (telle la robe courte en cotte de maille dont est affublée Lady Macbeth) ne sont pas toujours du meilleur goût.
Il faut pourtant reconnaître que le spectateur est dans l’ensemble happé par « cet espèce de ying et de yang que forment Macbeth et Lady Macbeth ». Explorer la complémentarité de ces deux personnages, sonder les arcanes de leurs consciences, fut une des directives du metteur en scène : « je voulais approfondir le labyrinthe de ces deux personnages qui sont, au fond, les deux visages d’une seule âme ». Pour sûr, le véritable coup de génie de cette représentation en est la scénographie. L’espace, compartimenté, sombre et fangeux, n’est autre que le reflet de la lugubre complexité du monde intérieur du couple : « les œuvres de Shakespeare se déploient dans l’obscurité parce qu’elles reflètent la conscience des personnages ». Ici, les murs suintent, le clair-obscur inquiète, plongeant le spectateur dans les plus noirs recoins de l’âme des assassins… 

Alexandra VON BOMHARD (Madrid)
 

Macbethladymacbeth, d’après Macbeth de Shakespeare
Mise en scène et scénographie : Carles Alfaro Hoffman
Traduction : Esteve Miralles
Adaptation : Carles Alfaro et Esteve Miralles
Avec: Adriana Ozores, Francesc Orella, Victor Valverde, Vicenta Ndongo, Carlos Heredia, Andrés Herrera, Jorge Suquet, David de Gea, Ivan Gisbert.
Figuration : Alfonso Bayard, Maximo Esteban, Luis Garbayo, Xavi Montesinos
Costumes : Maria Araujo
Lumière : Carles Alfaro et Padro Yagüe
Photo©RosRibas

Matadero, Naves del Español, du 29 mai au 13 juillet 2008
Paseo de la Chopera, 14.
28045 Madrid - Tel : 91 517 73 09 
www.mataderomadrid.com



Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandra VON BOMHARD - dans En Europe 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche