Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 20:06
LA FUREUR DE MOURIR

Depuis le film « La Fureur de vivre » où James Dean interprétait le rôle d’un jeune faisant des courses suicidaires de bagnoles, le public a découvert que les ados défient facilement la mort, par bravade, provocation, manque de valeurs repères.

Ils sont deux, nés le même jour, habitant le même immeuble, vivant le même genre d’existence. Ils sont inséparables. Ils se disputent sans cesse, se font des coups vaches. Ils se lancent les défis les plus vertigineux.

Ils sont l’image clonée de leurs pères, ceux que les deux copains nous montrent lors d’une des scènes du début. Chacun, au sortir de la maternité, s’évertue à prouver à l’autre que son bébé est mieux, plus fort, plus résistant, plus courageux que celui de l’autre. Et les géniteurs de le prouver en lançant de plus en plus haut le sac dans lequel dorment les nouveau-nés, en le manipulant façon avion acrobatique, en tentant des manœuvres terrorisantes.


Nos deux gaillards sont donc unis irrémédiablement. Ils pousseront à l’envi l’escalade, la surenchère d’actes à accomplir en vue de démontrer qu’ils sont les champions, les vainqueurs permanents, les recordmen à répétitions. Brimades, farces douteuses, injures, tricheries, agressivité, sadisme s’additionnent jusqu’au jour où ils se retrouvent coincés par leur propre jeu et acculés à sauter du haut d’un building afin de justifier leur courage. Avant l’ultime plongeon, ils s’avoueront leur besoin réciproque d’amitié, de tendresse, d’échanges humains vrais.

À l’assaut de la compétitivité

Cette attaque contre la compétitivité absurde, contre les affrontements grotesques, contre la nécessité d’écraser autrui pour se donner l’illusion d’être dominant, a bénéficié de l’optique scénique de l’Agora. Des sets de tennis cadencent les séquences, induisent une compétition perpétuelle. S’y ajoute la présence d’une étrange créature de noir vêtue, coiffée en baroque morbide, juchée sur une chaise d’arbitrage comme commentatrice en langue d’apparence slave du match, joueuse épisodique  d’un violon morbide et cantatrice de mélopées envoûtantes. Elle est l’ensorceleuse, l’arbitre, la mort, la destinée, hiératique et impitoyable.

Les épisodes de la vie du duo d’ados mènent des bancs d’écoliers jusqu’aux paris stupides dont l’enjeu est la vie, en passant par les excitations gratuites entre supporters de clubs de foot. On y retrouve tous les excès de ceux – hélas trop nombreux – qui n’aperçoivent d’autre issue à une reconnaissance sociale, humaine qu’en affrontant l’autre afin de l'accabler, qu’en se dupant avec l’autodestruction.

Le propos est dur. Le propos est constat. Les interprètes y mettent une énergie physique totale, la même, mais canalisée, que celle qui parcourt les bandes de jeunots, les clans formés au cœur des cours de récré.

Michel VOITURIER

Aux Rencontres du Théâtre Jeune Public de Huy le 22 août 2008


Deux ennemis inséparables (de 9 à 15 ans)

Texte : Marco Baliani, Maria Maglietta (éd. TheaterStückVerlag  Korn-Wimmer, Munich)  
Adaptation : Laurence Barbasetti
Mise en scène, dramaturgie : Marcel Cremer
Distribution : Roger Hilgers, Zoé Kovacs, Eno Krojanker
Scénographie : Sabine Rixen
Son : Claus Overkamp
Lumières : Kurt Pothen, Claus Overkamp
Production: Agora, théâtre de la Communauté germanophone de Belgique

Site web de la compagnie : www.agora-theater.net

En tournée : le 15.10.08 à la Fête Internationale de théâtre (St Vith)

Photo © Willi Filz

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2007-08
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche