Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 21:04
COMBIEN L’EAU EST PRÉCIEUSE

En cette époque où l’environnement devient une préoccupation majeure, voici un petit spectacle au cours duquel les plus petits découvriront qu’il ne faut pas la gaspiller et que la solidarité est sans doute plus efficace que la fraternité.

Il n’y a plus d’eau au village. La sécheresse s’étend partout. L’oncle du jeune Chintu risque d’en mourir. Il faut donc aller chercher de quoi boire et arroser les plantations. Le gamin grimpe sur Vivek son éléphant et part à travers le pays.



L’eau sera découverte sous les racines d’un vieux figuier. L’enfant et sa monture reprennent la route à l’envers après s’être désaltérés, aspergés et avoir rempli un grand seau. Seulement, sur le chemin, ils rencontrent des gens et des bêtes qui souffrent de la soif. À chacun Chintu donne une partie de son précieux chargement. Si bien que, rentrés au village, il n’y a quasi plus rien. Mais tous ceux qui ont été secourus deviennent actifs au service des autres. Sans compter, que voici soudain que dévale l’eau de la source qui suit le lit artificiel creusé dans la terre par le figuier que l’éléphant a traîné derrière lui.

Manque de conviction

Pour illustrer cette fable, une conteuse manipule des silhouettes découpées dans du bois, des tissus et des objets très colorés. Des éléments de décor s’animent, des signes donnent à voir tandis que des mots simples donnent à entendre.

L’idée est belle. Dommage que la comédienne ne raconte pas avec une conviction plus affirmée et davantage de nuances. Dommage qu’elle joue si peu et d’une manière si sommaire avec ses instruments exotiques susceptibles de faire découvrir des sonorités étranges. Du coup la représentation prend un petit coup de mièvre au lieu d’être un spectacle vraiment inventif.

Michel VOITURIER (Belgique)

Aux Rencontres du Théâtre Jeune Public à Huy les 24 et 25 août 2008

Goutte d’eau (2 ½ à 7 ans)

Auteur : d’après « Vivek et le figuier sacré » conte traditionnel de l’Inde (éd. Zanni)
Mise en scène, dramaturgie : Guy Robert
Distribution : Anne Van Rymenam
Scénographie, costume, marionnettes : Anne Bariaux
Conseiller musical : André Deru
Lumières : Yves-Marie Costadau
Vidéo : Hugues Van Rymenam

Production : Zanni
Site web: www.gouttedeau.be

Tournée : le 27 septembre 2008  au Centre culturel  (Perwez) ; le 15 novembre à l'Espace Senghor (Bruxelles) ; le  13 décembre 2008 à Orp-Jandrain ; le 11 janvier 2009 à la Ferme de Martinroux  (Fleurus)

Photo ©  Hugues Van Rymenam


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche