Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 00:50
QUAND UNE FABLE DES TOWNSHIPS RENCONTRE LE PUBLIC BRUXELLOIS...
 
Dans cet « espace vide » caractéristique des mises en scènes de Peter Brook, le Malien Habib Dembele accompagné du comédien - rappeur de Bruxelles Pitcho Womba Konga nous font partager, de tout leur corps, leurs gestes et leur esprit engagé, une histoire dans laquelle ni la dérision ni l’humour ne parviennent à cacher la réalité de l’Apartheid en Afrique du Sud.

Avec quelques portemanteaux, un tabouret, des pancartes, tout un univers se crée sur scène et dans nos têtes : de l’usine Ford où on imagine, le temps de préparer la visite du « Baas », que l’esclavage sera bientôt aboli, à la boutique du photographe où toutes les âmes perdues défilent, du bar du coin jusqu’à la rue, où Sizwe Banzi échangera son identité avec un mort. Des scènes vivantes et réalistes défilent devant le spectateur, qu’il soit habitant des « townships » d’Afrique du Sud (traduction française : bidonvilles) ou petit européen à la conscience tranquille.

Si le texte est simple, les réalités qu’il dénonce nous interpellent : la lutte pour la survie dans une société en noir et blanc ; les absurdités du travail inégalitaire ; de même que l’oppression bureaucratique garantie d’un pouvoir totalitaire, jusqu’à l’oubli de soi-même pour continuer à vivre et assumer sa famille. La lutte des sans-papiers jusqu’à la perte d’identité est le thème que choisissent d’aborder trois auteurs, loin de notre Europe, en 1972 ; une histoire humaine bien actuelle, tristement proche de nous.

Pourtant, nous rions. Si l’humour associé à la légèreté du texte, renforcé par le jeu des acteurs, nous éloigne de l’habituelle moralité fade du théâtre engagé, nous avons tout de même du mal à nous identifier, à comprendre l’apparent manque de finesse et de profondeur dans la manière de traiter le propos. Mais cette impression de déjà-vu pour nous devrait être replacée dans son contexte : celui d’un théâtre politisé par le simple fait d’exister, né dans la vérité de son action, dans ces bidonvilles où les noirs sont isolés à cause d’une volonté politique du blanc. 

Des expériences nourricières

Peter Brook signe ici une mise en scène fidèle à ses « principes ». La création s’est imprégnée d’expériences communes, sur le terrain. La simplicité des décors est contrebalancée par tout le poids de l’acteur, sa présence scénique, le dynamisme dans la création de différents personnages ; les acteurs essaient de nous faire comprendre la condition existentielle de l’homme soumis, avili par le pouvoir ; les formes populaires sont ravivées à travers un dialogue à partie prenante entre les conteurs et leur public ; l’apparente simplicité générale rend le spectacle accessible à d’autres publics, pour lesquels Peter Brook pense la création théâtrale.
Cette pièce qui a beaucoup voyagé depuis sa création en 2006 nous fait comprendre, sans vraiment nous émouvoir, ce que nous n’avons pas vécu, mais qui est vécu chaque jour en Afrique du Sud.
 
Julie LEMAIRE (Bruxelles)

Sizwe Banzi est mort
Texte : Athol Fugard, John Kani et Winston Ntshona
Adaptation : Marie-Hélène Estienne
Mise en scène : Peter Brook
Distribution : Habib Dembélé, Pitcho Womba Konga
Décors : Abdou Ouologuem
Régie : Philippe Vialatte
Au Théâtre Varia (78, rue du Sceptre, 1050 Bruxelles) les 23, 24 et 25 septembre 2008
Site web : www.varia.be

Photo © Mario Del Curto



Partager cet article

Repost 0
Published by Julie LEMAIRE - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Cécile 17/08/2009 16:33

Vous pouvez retrouver des images de Sizwe Banzi est mort sur http://www.lequai.tv/fr/bdd/video_id/201

Chronique Fraîche