Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 20:57
Salomé Lelouch et l’équipe du Ciné 13 Théâtre ont décidé de faire découvrir chaque année au public un auteur de notre époque. A partir de cette année, la rentrée théâtrale du Ciné 13 Théâtre sera consacrée, sur une période d’un mois, à la découverte d’un auteur contemporain au travers de plusieurs de ses œuvres interprétées sur scène ainsi que de conférences dirigés par l’auteur lui-même.

Pour la 1ère édition de ces cycles,  le Ciné 13 Théâtre accueille Matéi Visniec. Ce cycle est destiné à ceux qui aiment cet auteur atypique venu de Roumanie. Et surtout à tous ceux qui ne savent pas encore de quoi Matéi Visniec est capable pour nous faire prendre conscience, à travers le divertissement, de la réalité du monde qui nous entoure.

Matei Visniec  sera présent au Ciné 13 Théâtre les 1er, 15 et 22 octobre pour animer 3 conférences sur des thèmes qui lui sont chers.

Salomé Lelouch, quant à elle, s’investit particulièrement dans ce projet car, en plus d’être à l’origine du choix de cet auteur, elle met également en scène l’une des trois pièces programmées : L’Histoire des Ours Pandas.

1, avenue Junot 75018 Paris
M° Abbesses ou Lamarck-Caulaincourt. Ligne 12
www.cine13-theatre.com

Location : 01 42 54 15 12
Mail : cine13theatre@wanadoo.fr

TARIFS : 25€-20€-15€
Pass accès libre 3 spectacles + 3 conférences : 35€
Conférences : entrée libre

QUI EST MATEI VISNIEC ?
Né au nord de la Roumanie en 1956, il découvre très vite dans la littérature un espace de liberté. Il se nourrit de Kafka, Dostoïevski, Camus, Poe, Lautréamont…Il aime les surréalistes, les dadaïstes, les récits fantastiques, le théâtre de l’absurde et du grotesque, la poésie onirique et même le théâtre réaliste anglo-saxon. Tout sauf le réalisme socialiste.
Plus tard, parti à Bucarest pour étudier la philosophie, il devient très actif au sein de la génération 80 qui a bouleversé le paysage politique et littéraire de la Roumanie de l’époque. Il croit en la résistance culturelle et en la capacité de la littérature de démolir le totalitarisme. Il croit surtout que le théâtre et la poésie peuvent dénoncer la manipulation des gens par « les grandes idées », ainsi que le lavage des cerveaux opéré par l’idéologie.
Avant 1987, il s’affirme en Roumanie avec sa poésie épurée, lucide, écrite à l’acide.
À partir de 1977 il commence à écrire aussi des pièces qui circulent abondement dans le milieu littéraire, mais qui restent interdites de création.
En septembre 1987, il quitte la Roumanie, arrive en France, demande l’asile politique, commence à écrire en français et travaille pour Radio France internationale.
À ce jour, Matéi Visniec compte de nombreuses créations en France. Une vingtaine de ses pièces écrites en français sont éditées (Actes sud, l’Harmattan, Lansman, espace d’un instant, Crater). Il a été à l’affiche dans une trentaine de pays. En Roumanie, après la chute du régime communiste, il est devenu l’un des auteurs les plus joués

PROGRAMME

RICHARD III N’AURA PAS LIEU


Le théâtre de Visniec, qui apporte un témoignage éminemment sensible de la comédie humaine dans ce qu’elle a de plus tourmenté et de plus sublime, réunit à mon avis les deux plus importants sujets dans l’histoire du théâtre : l’amour et la lutte pour la liberté.
C’est la dernière nuit du grand metteur en scène Meyerhold dans les geôles staliniennes. Rêve-t-il éveillé ou bien son cauchemar est-il en prise réelle avec l’atroce déception des idéaux trahis ? Richard III n’aura pas lieu parle de l’amertume et du désespoir de l’artiste empêché de s’exprimer dans les régimes totalitaires. Mais Matei Visniec choisit l’humour, le grotesque et le « spectaculairement délirant » pour dénoncer cette solitude fracassée sur l’autel de la barbarie. Car on rit, on rit même beaucoup. On chante, on danse, on baffre, on accouche. Finalement on fait du théâtre jusqu’à la fin… jusqu’à cette terrible fin.

Mise en scène : David Sztulman
David Sztulman est issu du cours René Simon et de l’Ecole Supérieure d’Enseignement Cinématographique. Il est professeur d’art dramatique.
Il démarre sa carrière de metteur en scène en 1997 et poursuit son travail avec ses élèves et anciens élèves par une suite ininterrompue de mises en scènes. En 1999, il crée la compagnie Le Grand Requin, avec laquelle il produit notamment La Femme comme champ de bataille, croisant ainsi la route de Matei Visniec.


Avec Ludovic Adamcik, Claire Barrabes, Vladimir Baud, Natacha Bordaz, Pauline Beckerich, Ruben Bousbib, Samuel Bousbib, Angélique Deheunynck, André-Xavier Fougerat, Joseph Gallet, Nicolas Hanny, Yves Jégo, Liina, Pierre Maurice, Emmanuel Mazé. Daria Panchenko

Représentations
Les 1er, 2, 4, 8, 9,10,11, 15, 16, 17, 18, 22, 23, 24, 29, 30, 31 octobre 2008 et 1er  novembre à 21h30,
les 3, 25 octobre à 19h30,  les dimanche 5, 12, 19, 26 octobre et 2 novembre à 16h00 - Les 4, 11,18, 25 et 1er novembre à 17h00 – Durée : 1h30.

L’HISTOIRE DES OURS PANDAS RACONTEE PAR UN SAXOPHONISTE QUI A UNE PETITE AMIE A FRANCFORT

La première fois que j’ai lu la pièce, j’ai eu l’impression de là reconnaître, comme quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis longtemps. Puis je l’ai relue et j’y ai vu autre chose, comme si cette personne m’avait surprise.
Certains diront qu’ « Elle » est la mort et qu’elle vient chercher « Lui » pour ce voyage que nous préparons tous, et qu’avant d’embarquer, elle doit lui apprendre l’essentiel, ils auront raison de le dire et de le croire. D’autres diront peut-être qu’ils se connaissent et qu’ils essaient de jouer un jeu pour sauver leur couple, ce serait effectivement un moyen charmant. Ce qui fait la beauté de ce texte, c’est justement qu’il raconte un peu à chacun de nous ce qu’il a envie d’y voir. Moi, j’y vois un couple qui s’aime mais n’arrive plus à se le dire, un couple non pas sur neuf nuits mais sur toute une vie, jeté dans des situations que nous connaissons tous : la première fois, l’ennui, la parentalité, la vieillesse, le mensonge, le manque, le désir, le jeu… Un homme et une femme singuliers, mais qui nous ressemblent par moments.
Salomé Lelouch.

Mise en scène : Salomé Lelouch
Salomé Lelouch commence sa carrière en 1988 dans des productions familiales, puis elle alterne pendant dix ans cinéma d’auteur et téléfilms. Avec le temps et l’expérience, elle s’éloigne peu à peu du jeu pour se consacrer à la mise en scène. D’abord avec un spectacle jeune public, Un amour de sorcière, créé en 2002 et qui se jouera jusqu’en 2007. Puis en 2006, elle s’attaque à Feydeau, avec une adaptation de La Dame de chez Maxim, qu’elle transpose dans les années 60. Depuis 2002, elle dirige le Ciné13 Théâtre où elle fait ses propres choix artistiques, alternant pièces classiques revisitées et création de jeunes compagnies.


Avec Alexandra Chouraqui, Laurent Hugny, Jean-Sully Ledermann.

Représentations
Les 8, 9, 11,17, 23, 24 octobre et le 1er  novembre 2008 à 20 h - Le 25 Octobre à 21h30.
Durée : 1h15.


LE MOT PROGRES DANS LA BOUCHE DE MA MERE SONNAIT TERRIBLEMENT FAUX

J’avoue que le texte de Matei Visniec est très fort : il interroge la soi-disant modernité du consumérisme et de la communication face aux fléaux de la prostitution et à la résurgence de la mémoire des charniers, sur laquelle se bâtit aussi cette modernité… Une langue acérée pour des personnages aux caractères trempés… Une technique d’écriture théâtrale au dispositif épique épuré… Une parole simple et souvent si simplement poétique…

Mise en scène : Jean-Luc Paliès
Directeur artistique de la Compagnie de la Lucarne de1977 à 1979, il crée la Compagnie Influence (aujourd’hui Influenscènes) avec Louise Doutre ligne en1985 et signe depuis, plus de trente mises en scènes. Membre actif de l’Institut International du Théâtre de la Méditerranée (IITM), il est depuis 2003, élu au CA du Syndicat National de Metteurs en Scène.


Avec Katia Dimitrova, Alain Guillo, Phillipe Beheydt, Miguel-Ange Sarmiento, Jean -Luc  Paliès, Bagheera Poulin et Stéphanie Boré

Représentations : Les 2, 4 ,16 ,18, 30, 31 octobre à 19h30 et le 3 octobre à 21h30.
Durée : 1h20.

LES CONFERENCES

1ère Conférence
Les blagues politiques comme forme de résistance en pays communiste.


Conférence de Matéi Visniec, suivie d’un débat.
Le 1er Octobre 2008 à 19h30 – Durée : 1h10.

2ème Conférence
Du lavage de cerveau : voyage de l’Est à l’Ouest.


Conférence de Matéi Visniec, agrémentée de textes lus par les comédiens du cycle, suivie d’un débat.
Le 15 Octobre 2008 à 19h30 – Durée : 1h10.

3ème Conférence
Les faits divers : métaphores de la folie du monde contemporain.


Collection de faits divers racontés par Matéi Visniec, suivie d’un débat..
Le 22 Octobre 2008 à 19h30 – Durée : 1h10.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans A vos agendas
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche