Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 20:29
MAMAN TYRAN, ENFANT AFFRONTANT

Thénardier ? Vous avez dit Thénardier ? Ah ! oui, ce couple qui exploitait la petite Cosette dans « Les Misérables » de Victor Hugo... Sur cette réminiscence, l’auteur béninois José Pliya a écrit une pièce où il analyse l’emprise d’une femme sur la fille qui veut trouver son autonomie.

Elles sont deux. La jeune et la plus âgée. La première serait la fille réelle de l’autre ou une réfugiée adoptée. Elle est ou serait aussi sa servante, celle qui sert parce qu’asservie. Cela reste ambigu mais la relation de l’une à l’autre est forte. Accrue encore par la guerre qui sévit alentour, empêchant de déserter la maison, contraignant à l’enfermement, au repli sur soi. Pourtant, maintenant qu’il semble y avoir une accalmie, l’adolescente devenue femme éprouve le besoin vital de prendre son indépendance, de couper le cordon ombilical symbolique qui la relie à son aînée.


En un décor de masure empoussiérée, encombrée d’éléments qui occultent les fenêtres, qui sont sensés filtrer les cendres des bombardements, se déroule une joute orale impitoyable. La petite n’arrive pas à exprimer son désir de liberté. Elle est engluée dans la reconnaissance d’avoir vécu là. Elle est aspirée par la détermination de vivre autre chose, autre part, autrement. Sa douleur est cuisante. Son aspiration est vitale en dépit de sa peur de l’inconnu extérieur.

La mère-patronne refuse de comprendre. Pour elle également la douleur déchire ; la nécessaire séparation s’apparente aux difficultés d’un accouchement nouveau. La voilà donc qui ordonne, menace, culpabilise, impose, rechigne, hausse le ton. Le duel est fondamental. Le destin de l’une et de l’autre en dépend.

Le pouvoir en espace


Denis Marleau met cet affrontement en scène. Il insiste moins sur les équivoques des rapports entre ces femmes que dans une réalisation précédente de Jean-Michel Ribes. Par contre, travaillant sur l’espace, il visualise les rapports de force des deux protagonistes selon qu’il y a tentative de rapprochement ou rupture, domination ou soumission, amour ou exécration, tyrannie ou esclavage, sincérité ou calcul.

Muriel Legrand traduit à la fois la fragilité et la détermination de son personnage. Elle est celle qui s’oppose pour devenir soi dans une souffrance qu’il est indispensable d’assumer. Christiane Pasquier offre sa maturité d’interprète pour lancer ses cris et ses ordres autant que pour murmurer dans l’intime même des tiraillements qu’elle tente d’éviter mais dont elle sait qu’ils sont inéluctables. Deux solitudes se confrontent qui furent d’abord solidaires, deux vies cherchent le chemin à suivre.

Michel VOITURIER (Bruxelles)

Au Manège à Mons du 7 au 12 octobre 2008

En tournée : du 16 au 25 octobre au Varia (Bruxelles)  [B] (00 32 (0)2 640 82 58 www.varia.be ) ; du 20 janvier au 14 février 2009 à l’Espace Go (Montréal)  ((514) 845 48 90 www.espacego.com )

Le complexe de Thénardier
Texte : José Pliya (L’Avant-scène, 2001)
Mise en scène : Denis Marleau assisté de Martin Emond
Distribution : Christiane Pasquier, Muriel Legrand
Conception vidéo : Stéphanie Jasmin
Lumière : Xavier Lauwers
Composition musicale : Nicolas Bernier, Jacques Poulin-Denis
Costumes : Isabelle Larivière 
Scénographie : Francis Laporte /
Maquillage : Angelo Barsetti /

Coproduction : manège.mons / Centre Dramatique et CECN2 (Belgique),  Théâtre de l’Espace Go (Montréal), Festival des Francophonies en Limousin (France), Théâtre Varia/Centre Dramatique de la Communauté Wallonie Bruxelles (Belgique), Phénix/Scène Nationale de Valenciennes (France), de UBU, compagnie de création (Montréal)


Photo © Patrick Fabre

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel VOITURIER - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche