Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 21:58
L'ART EN LIBERTE

Le passage à l'heure d'été a été institué en France en 1975. Ce choix, décidé suite au choc pétrolier de 1974, a alors pour objectif d'effectuer des économies d'énergie. Ce samedi est, en effet, le seul à dépasser les 24 heures, pour s'étaler 25 heures durant. Une originalité qui n'a pas échappée aux arts de la rue et à ses artistes. Ces derniers ont décidé de mettre à profit la spécificité de ce jour pour en faire « leur » journée. Le samedi 25 octobre 2008 sera donc la deuxième édition de Rue Libre!


Ruedutheatre est partenaire de Rue Libre! depuis sa 1ère édition.

Rue Libre!, kezako ?

Cette manifestation, née en 2007 dans le cadre du Temps des Arts de la Rue (programme triennal ministériel visant à accompagner les arts de la rue dans leur pérennisation) est loin d'être anodine. Ce jour-là, dans toute la France, les artistes de rue et de cirque se mobilisent. Dans leur ville ou régions respectives, ils jouent leurs créations ou proposent des actes relevant de la perturbation du quotidien. On pourrait penser à priori qu'il n'y a là rien de très différent avec ce qu'ils font le reste de l'année. Sauf que... Sauf que toutes les actions menées le sont bénévolement, dans un souci de sensibiliser public et élus locaux à la nécessité de soutenir leurs métiers.

La prise de conscience du travail réalisé par les artistes de rue est, plus qu'un besoin, une nécessité vitale pour cette discipline. En pleine expansion, à la créativité et au dynamisme sans pareil, les arts de la rue font éternellement figure de parent pauvre face aux autres secteurs culturels subventionnés (le budget global des arts de la rue alloué par le Ministère de la Culture représente moins de 1,6% du budget total consacré au spectacle vivant). Il importe donc de les soutenir au quotidien.

Des festivités de tous les côtés

Alors le 25 octobre, si vous oubliez le changement d'heure, n'oubliez pas d'aller soutenir les artistes de rue. Vous pourrez découvrir selon votre lieu de résidence un  "balayage d'idées reçues" place du Palais-Royal à Paris, un "débordement poétique de girafes" à Tours, une "soirée phare" à Villeurbanne, et bien d'autres rendez-vous à la ville mais aussi à la campagne en Bretagne, Bourgogne, etc...  (tout le programme sur www.ruelibre.fr) L'édition 2007 avait réuni plus de 1000 artistes autour de près de 300 manifestations, alors gageons que 2008 sera – au minimum! - égal au premier cru Rue Libre!. Et si vous ne pouvez pas sortir ce jour-là, branchez -vous sur la webradio éphémère, sur www.ruelibre.fr.

N'oubliez pas également de demander (et de poster!) les cartes postales distribuées ce jour-là. Rue Libre! étant cette année dédié à la liberté d'expression dans l'espace public et tourné vers les collectivités territoriales, la Fédération Nationale des Arts de la Rue a édité plusieurs milliers de cartes postales. Dans le but, là encore, d'interpeller les élus en leur demandant de soutenir au quotidien les arts de la rue sur leur territoire. Car si, au final, la disparition du passage à l'heure d'été n'aurait guère de conséquences sur notre quotidien, la lente extinction qui menace les arts de la rue (à côté des autres secteurs culturels) laisserait notre paysage culturel encore un peu plus exsangue.

Caroline CHÂTELET

Rue Libre, samedi 25 octobre, toute la journée, dans toute la France
Programme détaillé par régions, départements, villes : www.ruelibre.fr


Quelques Chiffres sur les arts de la rue :

−    Près de 1000 compagnies de rue en France
−    Depuis 1990, le nombre de compagnies répertoriées est en croissance constante (400 en 1990, 915 en 2008)
−    ces compagnies proposent plus de 2100 spectacles à la vente
−    On compte 217 festivals de rue. Ce chiffre s'est multiplié par 3 en 15 ans.

−    Répartition géographique des compagnies :
Les compagnies se concentrent principalement dans trois zones géographiques :
• L’Ile-de-France : 24 %
• Le Grand Sud (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, PACA) : 33 %
• L’Ouest (Bretagne, Pays de Loire) : 14%

−    Répartition par Budget : Le budget global des arts de la rue alloué par le ministère de la Culture est de près de 10 millions d’euros, soit moins de 1,6 % du budget total consacré au spectacle vivant. Un certain nombre de compagnies bénéficient du soutien de collectivités locales qui représentent aujourd’hui une part plus importante dans les budgets : 28 % contre 22,9% pour l’Etat.

−    Répartition par disciplines artistiques : De nombreux savoir-faire artistiques sont utilisés par les compagnies dans leurs spectacles. On retrouve au premier plan le théâtre, la musique, les arts plastiques, la
danse et les disciplines de cirque.

(Source : HorsLesMurs - Goliath 2008-2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline CHATELET - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche