Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 01:08
L’Assemblée Nationale et son président Bernard Accoyer ont accueilli la semaine dernière la Comédie Française pour célébrer la grande tournée européenne de la maison de Molière dans le cadre de la Présidence Française du Conseil de l’Union Européenne. Un événement riche de symboles.

Pour quelques semaines encore, la France assure, jusqu’au 31 décembre, la Présidence du Conseil de l’Union Européenne. Dès le 1er janvier, elle passera le flambeau à la République tchèque. Parmi les très nombreux événements liés à  cette présidence, tantôt dans le feu de l’actualité (crise financière, conflit russo-géorgien), tantôt accompagnés d’un calendrier de longue date programmé, la culture occupe une place de choix. C’est à ce titre que la Comédie Française, temple de la culture théâtrale depuis des siècles, va s’européaniser dans le cadre d’une tournée qui va la mener dans treize pays de l’Union.


Treize pays qui n’ont pas été choisis au hasard. Il s’agit exclusivement d’Etats Membres de l'UE qui, il y a encore 20 ans, se situaient du mauvais côté du rideau de fer, soit dans les pays satellites de l’Union Soviétique (le pacte de Varsovie) soit parmi les quinze Républiques de l’URSS sous la botte de Moscou. Le symbole est fort. Symbole d’élargissement à des frontières insoupçonnées il y a moins de dix ans. Symbole d’unité, aussi. L’Union des 27, fédératrice de paix, d’échanges, de partages a fait tomber les murs. Aujourd’hui, encore à l’aube de sa destinée, elle fait lever les rideaux…de théâtre.

Molière et Spiro Scimone sont les deux auteurs retenus par la Comédie Française pour cette tournée. Le symbole de la tradition théâtrale de l’Hexagone et la jeune scène italienne main dans la main pour cet événement auquel il convient d’ajouter un metteur en scène bulgare (Galin Stoev), voilà un bel exemple de fusion des talents, totalement dans l’esprit de Victor Hugo qui, dès 1849, prophétisait une Europe unique, unie, bannissant les notions de frontières. Cette Europe qui fut, le 4 novembre dernier, au cœur de la soirée en l’honneur de cette tournée, à l’Assemblée nationale, grâce à six comédiens de la Comédie française qui livrèrent une splendide lecture de textes prônant cette Union parfois plus d’un siècle avant son avènement en 1957. Des textes de Lamartine, dont les fougueux alexandrins font souvent de l’ombre au politicien et ministre qu’il fut pourtant. Des textes d’Hugo qui parla d’ « Etats-Unis d’Europe », de monnaie unique et de suppression des barrières douanières. Des textes aussi du plus grand philosophe tchèque et fervent défenseur de l’Europe, Jan Patocka, figure martyre de sévères persécutions qui eurent raison de lui en 1977, un quart de siècle avant l’entrée de son pays dans l’Union européenne.

Les Précieuses ridicules et La Festa, deux pièces résolument comiques, burlesques, vont donc sillonner l’Europe. Cette Europe qui travaille, cette Europe qui vit, cette Europe qui s’élargit, cette Europe qui se construit, cette Europe qui s’unit. Mais aussi cette Europe qui va très probablement, au cours de ces représentations, beaucoup rire...

Franck BORTELLE (Paris)


Programme de la tournée :

La Festa
De Spiro Scimone
Traduit de l’italien par Valeria Tasca
Mise en scène : Galin Stoev
Collaboration artistique : Antoine Oppenheim
Scénographie, costumes, lumières et vidéo : Saskia Louwaard et Katrijn Baeten
Avec Catherine Hiegel, Gérard Giroudon, Serge Bagdassarian           

 

Les Précieuses ridicules
De Molière
Mise en scène : Dan Jemmett assisté de Mériam Korichi
Scénographie : Denis Tisseraud assisté de Camille Lacombe
Costumes : Sylvie Martin Hyszka assistée de Nathalie Saulnier
Lumières : Arnaud Jung
Maquillages et coiffures : Véronique Nguyen
Avec Catherine Ferran, Catherine Hiegel, Michel Favory, Andrzej Seweryn, Serge Bagdassarian, Florence Janas

 
Le surtitrage du spectacle proposé par MWT et assuré par Mike Sens bénéficie du soutien de la Saison culturelle européenne (Culturesfrance) et de la délégation générale à la langue française et aux langues de France (ministère de la Culture et de la Communication)

 
Tournée, dates et lieux:
Sofia (Bulgarie), 13 et 14 novembre 2008, Théâtre national d’Ivan Vazov
Bucarest (Roumanie), 19, 20 et 21 novembre 2008, Théâtre de l’Odéon
Varsovie (Pologne), 26 et 27 novembre 2008, Théâtre Narodowy
Bratislava (Slovaquie), 14 et 15 décembre 2008, Théâtre national
Budapest (Hongrie), 19 et 20 décembre 2008, Théâtre national
Ljubljana (Slovénie), 7 et 8 janvier 2009, Théâtre national
Prague (République Tchèque), 14 et 15 janvier 2009, Théâtre national
Gdansk (Pologne), 20 et 21 janvier 2009, Théâtre Wybrzeze
Vilnius (Lituanie), 29 et 30 janvier 2009, Théâtre dramatique national
Riga (Lettonie), 3 et 4 février 2009, Théâtre Dailes
Tallin (Estonie), 7 et 8 février 2009, Théâtre dramatique

Photos : Franck BORTELLE

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck BORTELLE - dans Actualités & coulisses
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche