Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 14:24
LE RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL EN FRANCE DE L'ACTUALITE DU CIRQUE POUR SES PROFESSIONNELS ET SON PUBLIC

Le Salon Mondial du Cirque n’existait pas, il fallait l’inventer, c’est chose faite. L’édition 2008 a attiré 8000 visiteurs et réuni 98 exposants, rassemblant  sur trois jours un certain nombre d’acteurs significatifs  du monde du cirque. La deuxième édition a lieu Porte de Versailles à Paris les 3, 4 et 5 avril 2009.

Le Salon Mondial du Cirque trouve à présent son cap dans la  définition  même du terme salon, c’est-à dire l’endroit  où l’on montre, où l’on échange, où l’on offre et où l’on achète, l’existant et la nouveauté.
Issus des quatre coins du monde, cirques familiaux, artistes, compagnies, collectivités territoriales, responsables culturels des  villes, des régions, des états, écoles, organisateurs, constructeurs,  fabricants, prestataires, organismes institutionnels, sociaux et professionnels, sociétés civiles, organismes caritatifs, y  présentent leurs créations, leurs initiatives, les innovations, les dispositifs structurants, dans leur secteur professionnel respectif,  qui contribuent au développement et à la promotion des Arts du Cirque dans le monde.



Avec ou sans chapiteau,  stable ou itinérant,  toujours contemporain même s’il s’appelle« traditionnel », « nouveau »  ou cirque tout court, sur tous les continents, le Cirque  ne cesse d’exister, de muer, de muter, réinventant sans cesse les formes de l’enchantement. 
Il  continue au delà des étiquettes, des esthétiques et des économies  diverses, au-delà des différences culturelles et politiques, à rassembler un public, familial, nombreux, curieux, parfois malade ou défavorisé, dont la fréquentation aux spectacles et dans les écoles représente un véritable plébiscite.
Le partage de l’émotion  se noue à l’occasion de  la prouesse, de la virtuosité,  de l’illusion, du  rire, de l’effroi, du risque et de la poésie, il est le lien fondateur entre les artistes et le public. 14% de la population déclare fréquenter le cirque en France.
Et pour autant, le Cirque demeure un art pauvre. Plus que tout art, il doit trouver ses nouveaux mécènes.
Ce Salon représente l’occasion que se nouent des conventions entre entreprises, artistes et organisateurs. Des exposants et des entreprises sont encouragés à parrainer des artistes et des événements.
Le Salon mondial du Cirque  est aussi pour les professionnels  et le public un temps  de rencontres fertiles et un lieu de passerelles. Il  a pour  vocation, de rassembler les acteurs à l'échelle internationale, de redéfinir avec eux - à l'aune des héritages, des influences et des transversalités - ce qui fait cirque et ceux qui font le cirque aujourd'hui, pour en  promouvoir, soutenir et développer  la diversité des pratiques et des esthétiques.


Chaque année, un focus sur une région du monde et sur une discipline circassienne - cette année a priori sur le jonglage – est choisie. Année de la Turquie en 2009,  puis les Années croisées France/Russie (2009/2010), Genève 2010, l’Année de l’Amérique latine en France (2010-2011), l’ Année de la France au Brésil…
Une bonne représentation des pays, des régions, des départements et des villes est attendue. Une région d’Italie prévoit de venir par exemple avec un festival, trois magazines, un syndicat, une école de cirque, une association dédiée à la promotion et au développement du cirque et un centre de ressources. Certaines régions de France prennent l’initiative d’héberger leurs structures, leurs compagnies, leurs villes- événements, sur leur stand « mutualisé ». Certaines villes hébergent leurs artistes sur leur stand. Autant de démarches intéressantes qui sont encouragées par l’organisation du salon, en en faisant la publicité et en travaillant avec les institutions et les collectivités territoriales nationales et internationales.
Les artistes individuels et les petites compagnies, qui ne parviennent pas à se faire parrainer et pour lesquels exposer représente un  investissement non négligeable, peuvent choisir un mini-stand ou un  stand alvéole. Il est intéressant pour eux également d’étudier la solution d’un stand mutualisé.  Ils ont la possibilité au titre d’exposant de présenter les extraits d’une création ou d’un spectacle ou un numéro sous l’espace chapiteau.

Pour plus de renseignements, contacter Savine Raynaud :
salonmondialducirque@club-internet.fr
www.salonmondialducirque.com
Mobile : +33 (0)671 630 843
Ligne fixe :  +33 (0)149 129 168

Stephen BUNARD

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans A vos agendas
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche