Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 10:07
UN RECUEIL D'HISTOIRES À FEUILLETER

Ni pépé ronchon, ni tatie Danielle, rien que des "bobonnes" à rencontrer dont la vie fut toute simple.

Au moment de prendre son envol, Stéphanie Lepage, jeune comédienne fraîchement sortie du Conservatoire de Liège, s'est arrêtée… "Minute papillon" ! Elle s'est posé des questions, après un premier bilan de fin d'études, à propos d'autres bilans qu'elle serait amenée à dresser. Elle a pensé à celui de fin de vie, et à tous ces vieux qui, très souvent, ont perdu jusqu'à leur nom dans des mouroirs, pardon homes.


Pour un homme ou une femme âgés, c'est la solution normale, pragmatique, la plus courante dans notre société. "La nuit, tous les vieux sont gris"… (Jérôme Pelissier). Ces anciens, riches de souvenirs, ces "bibliothèques oubliées", ne sont-ils plus des êtres humains ?

Nous sommes loin du tableau suranné de la mère-grand conteuse entourée d'une nuée de charmants bambins. "Nos grand'mères (qui) savaient" tant de choses ont beaucoup raconté à la jeune auteure. Sur base d'une enquête de terrain, elle a construit son premier spectacle, son seule-en-scène.

Pas de nœud pap' pour la chasse aux papillons de nuit que sont les souvenirs
 
Avec scénographie et mise en scène intimistes, Stéphanie Lepage assume avec une délicate retenue le personnage emblématique de Lucette Bonnier, 87 ans, vue à travers les âges et ses souvenirs : une belle performance d'actrice.

On goûte le vécu de cette tranche de vie qui s'enrichit, sous forme de vidéos, de plusieurs témoignages doux-amers de personnes âgées vivant dans des seniories. Lucette Bonnier, elle, a de la chance. Elle a une famille (quoique lointaine) et dans son modeste appartement, elle a pour compagnons un perroquet et la photo de son mari : deux défunts avec qui, faute d'un entourage de vivants, elle aime papoter, avec drôlerie.

Pour autant Stéphanie Lepage n'a pas sacrifié au happy end ; la fin est triste, cruellement logique dans son enchaînement tragi-comique de fatalités. Le spectacle est bourré de bonnes intentions, débordant de chaleur humaine, d'humour tendre et de - vieux mot ringard - compassion.

Suzanne VANINA (Bruxelles)

Texte : Stéphanie Lepage
Mise en scène, création sonore et vidéos : Stéphanie Lepage
Interprétation : Stéphanie Lepage, avec Manon Faure ou Elsa Poisot 
Conseiller artistique : Patrick Bebi
Scénographie, : Marie-Hélène Tromme
Lumière et Son : Antoine Vilain, Louis-Philippe Duquesne

Au Théâtre Le Public, 64-70 rue Braemt à Bruxelles du 29 octobre  au 22 novembre 2008 ( 0800.944.44 – www.theatrelepublic.be)

Production : Minute 78

Photos © Cassandre Sturbois


Partager cet article

Repost 0
Published by Suzanne VANINA - dans En Europe 2008-09
commenter cet article

commentaires

Chronique Fraîche